AccueilAccueil  Tumblr DMTH  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Bienvenue sur DMTH Invité love01
PRENEZ LA ROUTE DE BÂTON ROUGE, SUIVEZ NOUS SUR LA V2 !
   

Partagez | .
 

 Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 05:07

Mackenzie Ann Warner
âge. 28 ans
date et lieu de naissance. 21 novembre à Chicago
nationalité. Américaine
camp. Bien… autant que faire se peut!
type de magie. Sorciers
statut occupé. N/A
classification. Inoffensive, mais il ne faut pas la chercher!
état civil. Veuve
lieu d'habitation. North
métier. Gérante du Victory Inn
étiquette qui vous est collé. On la prend pour une jeune femme tout ce qu’il y a de plus simple et de plus normale. Elle est sympathique, on lui donnerait le Bon Dieu sans confession… mais la mort suspecte de son mari dérange et les gens bien pensant se demandent si elle n’y est pas pour quelque chose… Après tout, elle est légèrement étrange et ne laisse pas n’importe qui fouiner dans sa vie. Bien-entendu, personne n’oserait raconter de telles horreurs devant elle, ils sont tous trop bien éduqués!

Qui je suis
CES PETITS DETAILS QUI ME DEFINISSENT


traits de caractère. Mackenzie est une jeune femme qui n’a pas froid aux yeux, loyale et travaillante… Par-contre, elle a tout un caractère. Elle adore n'en faire qu'à sa tête, au grand dam de son entourage. Mac a tendance à faire le contraire de ce qu’on lui dit ou bien elle exagère. Si on lui dit qu’elle devrait faire quelque chose, bien elle va faire totalement le contraire, histoire de bien montrer qu’elle n’a d’ordres à recevoir de personne. Elle déteste les menteurs et les hypocrites. On peut également dire que lorsqu’elle a une idée dans la tête, elle ne l’a pas dans les pieds. Elle ne se gêne surtout pas pour dire aux gens qu’ils l’ont déçue ou qu’elle n’apprécie pas du tout leur attitude. Elle peut parfois le dire très sèchement et avoir l’air bête, mais ce n’est qu’une façade. Elle sait qu’on ne la prendra pas au sérieux autrement. Avec son sacré caractère, Mackenzie peut en faire voir de toutes les couleurs à son entourage. La jeune femme peut sauter un plomb facilement. Si on l’a énervée, c’est encore plus facile. Lorsqu’elle sent que la situation s’envenime, Mackenzie préfère partir et prendre le temps de se calmer. Certains disent qu’elle fuit, mais c’est davantage une façon pour elle d’éviter de dire des choses qu’elle pourrait regretter plus tard. Malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui comprenne qu’elle fonctionne ainsi. Excepté ce trait de caractère, Mackenzie est plutôt sympathique. Elle aime rencontrer de nouvelles personnes et sortir à l’occasion. Même si elle est d'un tempérament plutôt sociable, n'entre pas qui veut dans sa vie. Mac est quelque peu sauvage sur les bords. Elle ne laisse pas n'importe qui l'approcher et entrer dans sa vie. Si quelqu'un débarque dans sa vie, c'est parce qu'elle le veut bien. Elle est également une oreille attentive. Pour preuve, chaque fois que quelqu’un n’est pas trop dans son assiette, c’est elle qu’on vient voir pour se confier… quoiqu’en général, les gens ne la comprennent pas trop et la trouvent bizarre. Sinon, en règle générale, elle est très gentille habituellement, mais il ne faut pas toucher ou emmerder quelqu'un qu'elle aime parce qu'elle est du genre à s'en mêler et les couteaux peuvent voler très bas. Ou bien elle se sert des dons que la vie lui a donnés… Elle n'a pas la langue dans sa poche et adore. Il lui faudrait peut-être apprendre à tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Enfin! C'était ainsi qu'elle était avant que son mari ne la détruise complètement. Autant physiquement que mentalement. Elle qui n'avait peur de rien ou presque, qui n'hésitait pas à répondre et à se rebeller si quelque chose ne lui plaisait pas, voilà maintenant qu'elle se tait et tente de passer inaperçue. Du moins, autant que faire se peut. Si ça peut lui éviter des coups, Mackenzie ne reculera devant rien pour se les épargner. Plusieurs fois, elle a eu envie de fuir, mais la peur de voir son mari la retrouver et de devoir écoper de la punition qu'il jugerait méritée l'effrayait davantage encore... Heureusement, tout ça est maintenant chose du passée… Son mari est mort et Mackenzie se sent enfin libérée, mais elle est tout à fait consciente que ce sera long avant qu’elle ne redevienne elle-même.

occupation diurne. N’ayant personne à qui transmettre le «Victory Inn», Mackenzie est désormais la seule et unique propriétaire de l’établissement. Y être la patronne alors qu’avant elle n’était qu’une espèce de larbin qui n’était là que pour faire les tâches que les autres ne voulaient pas accomplir était… une douce revanche. Si Jeffrey pouvait la voir de là où il était, il devait se retourner dans sa tombe! Grand bien lui fasse!

manie, habitudes & goût. Mac se mordille souvent la lèvre inférieure lorsqu’elle est nerveuse, elle regarde ailleurs ou pire, elle se met à parler sans être en mesure de s’arrêter. Elle déteste les gens qui ne sont pas capables de la regarder droit dans les yeux, ça lui donne toujours l’impression qu’ils ont quelque chose à cacher. Mackenzie est une femme qui adore s'amuser. Enfin... c'était le cas avant que son mari ne se décide à se montrer sous son vrai jour. Danser. Sortir. Voir un film. Prendre un verre. C’était là les nombreuses activités qu'adorait Mac... et qu'elle rêve de pouvoir reprendre. Non pas qu'elle était du genre à sortir tous les soirs, préférant passer une soirée tranquille devant un bon film, mais changer d'air durant quelques petites heures avait tout son charme. Heureusement, son cher mari ignore qu'elle sort lorsqu'il quitte la ville pour des rencontres concernant le boulot… et où il ne se gênait aucunement pour la tromper avec tout ce qui portait un jupon! Ce que Mackenzie déplorait, c'était de devoir agir de la sorte en cachette pour ne pas attiser la colère de son époux… et de devoir sortir dans des boîtes à l’extérieur de la ville afin que personne ne raconte à Jeffrey qu’il avait vu sa petite femme s’amuser follement durant une de ses absences. Mac savourait cependant sa liberté dans ces moments-là. Il fallait en avoir été privé pour comprendre comment ça pouvait être important. Fréquenter des gens n'était pas une chose facile non plus et pourtant, la jeune femme aurait bien aimé avoir quelques amis. Avoir confiance en eux était malheureusement au-dessus de ses forces. S'ils allaient raconter - par inadvertance - une de ses escapades à Jeffrey? Autant rester à la maison avec un bon bouquin devant le foyer et éviter le plus possible de donner des raisons à son mari de s'emporter... et de la frapper. Rencontrer de nouvelles personnes, lire, voyager, voir des films faisaient sans doute partie de ses passes-temps préférés. Ceux avec lesquels elle s'occupait le plus avant que Jeffrey ne décide d'en faire une femme soumise. Le seul véritable luxe que Mackenzie se permet encore, c'est la lecture. Mac se paie environ un livre par semaine et s'efforce d’arrêter de penser aux réprimandes de Jeffrey qui jugeait que ses dépenses étaient tout ce qu’il y avait de plus frivoles. Mackenzie peut dorénavant dépenser autant qu’elle le veut, elle n’a plus de compte à rendre à personne, mais quelques années de mariage vécues dans la terreur n’aidaient pas… Ce n’était qu’une question de temps avant que tout ne rentre dans l’ordre.

magie utilisée. Mackenzie pratique la magie blanche et se tient loin de la magie noire. Par-contre, elle s’arrange pour que les gens ne sachent pas ce qu’elle est en réalité. C’est sans doute dû à son enfance où les gens la trouvaient trop bizarres et qu’ils ne voulaient pas s’approcher d’elle. Sinon, elle aime faire le bien et aider les gens qui le méritent… mais si on la cherche, on la trouve. Elle n’hésitera pas à se servir de ce qu’elle sait ou de son don si ça peut lui être utile. Ou lui éviter des ennuis. Heureusement, son mari ignorait tout de ses talents cachés… Il n’aimait pas ce qui était étrange ou inexplicable et il se serait fait un plaisir de taper encore plus fort s’il avait su ce que son épouse était réellement.

conviction. Mackenzie est partagée concernant la Révélation. Si pour certains, c’est génial et qu’ils peuvent enfin s’afficher, pour elle, il en va autrement. Tout le monde l’a toujours trouvée bizarre et à vrai dire, elle s’en fiche bien. De là à s’exposer par-contre? Non. Elle préfère passer inaperçue. Sans compter qu’elle sait que certaines personnes ont l’esprit tellement étroit que ça pourrait tourner au cauchemar. Les Sorcières de Salem, les bûchers et compagnie… ça ne l’intéresse pas, mais pas du tout. Elle s’en fait peut-être pour rien, mais elle ne peut pas s’empêcher de croire, d’être persuadée que certaines personnes la verraient comme une bête de cirque si elles en venaient qu’à connaitre son petit secret.

signes particuliers. Son visage, ovale, est entouré par de magnifiques cheveux mi-longs bruns. Ses cheveux sont parfois droits, parfois légèrement bouclés, selon ses fantaisies du jour… et du temps dont elle dispose le matin avant de devoir quitter son domicile pour aller travailler. Il lui arrive de se coiffer, mais étant plutôt maladroite dans le domaine, Mackenzie préfère largement le simple coup de brosse et garder ses cheveux détachés. C'est plus simple ainsi et c'est aussi beaucoup plus rapide! Comme elle n’a jamais de temps à perdre, c’est la solution la plus efficace. La jeune femme a les yeux bruns verts, on dirait parfois que leur couleur tire sur le noir lorsqu'elle est en colère… Même lorsqu'elle n’est pas au travail, elle est toujours habillée de façon décontractée. Jean et top avec une veste. Et ses éternelles bottes noires à talons hauts qui ne la quittent jamais. C’est là son accoutrement habituel, celui dans lequel elle est confortable et qu’elle n’a pas l’impression d’être quelqu’un d’autre. C’est également très pratique et c’est aussi passe-partout. Bien-sûr, Mackenzie ne déteste pas s’habiller de façon un peu plus chic, mais ce n’est pas vraiment son genre aussi ne le fait-elle pas très souvent. De toute manière, les occasions de se faire jolie sont plutôt rares, à cause d'un mari violent, jaloux et possessif, alors… Mac essaie de s'éviter des coups - marques qu'elle cache le plus soigneusement possible derrière du maquillage et ses cheveux - le plus possible. Heureusement, cette époque est révolue. Malheureusement, Mac gardera toujours des cicatrices des sévices de Jeffrey… mais c’était un mal pour un bien, comme ça, elle se rappellerait toujours de ce qu’il lui avait fait vivre… et elle ne tomberait plus jamais dans le panneau. Sinon, la jeune femme est de taille moyenne et est plutôt mince. Elle possède quelques formes, mais rien qui fasse en sorte que les hommes ne se retournent sur son passage. La jeune femme aurait bien apprécié est quelque peu plus… mieux formée par la nature, mais comme toujours, elle sait se contenter de ce qu’elle a et fait en sorte de le mettre en valeur. Mac a les oreilles percées depuis longtemps et son grand dada dans la vie est de s’acheter des vêtements ou des boucles d’oreilles. Des chaussures également! Le shopping est une véritable passion pour la jeune femme. Enfin... ça l'était jusqu'à ce qu'elle se prenne des coups pour chaque sous dépensé en frivolité. Enfin, c'était ce que disait son défunt mari. Maintenant qu’il n’est plus là, la jeune veuve compte bien en profiter. Et si son cher et tendre mari peut la voir et bien… tant mieux! Mackenzie n’a aucun tatouage, car elle a peur des aiguilles. Si ce n'était de cette peur ridicule, peut-être en aurait-elle un tout petit. Mac a seulement une tache de naissance à la base du cou. Quand on y regarde de plus près, on a presque l’impression que c’est une jeune femme qui se regarde dans un miroir. Sinon, elle a de jolies tâches de rousseur sur le visage qui lui ont valut de nombreux surnoms. Certains plus mignons que d’autres…


Dernière édition par Mackenzie A. Warner le 14/5/2010, 23:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 05:12

Une histoire extraordinaire
TOUTES CES EPREUVES ONT FAIT CE QUE JE SUIS


histoire. Une enfance. Qu’est-ce que c’est? Mackenzie n’a jamais connu ça, elle ne sait donc pas ce que ça signifie que d’être une enfant et de s’amuser avec d’autres gamins de son âge. Pas de mère, un père qui n’en était pas vraiment un et qui la traitait sans cesse de touts les noms, Mackenzie n’a commencé à vivre que lorsqu’elle a été placée dans une famille d’accueil… et encore. Son père ne travaillait pas. Pour quelle raison? Mackenzie l’ignorait, mais il était un alcoolique qui avait toujours besoin de sa divine bouteille. Hérité d’une gamine dont il n’avait jamais voulut, ce n’était pas une partie de plaisir pour l’homme. C’était une bouche à nourrir… Nourrir, ça aussi c’était vite dit. Pour avoir du fric, il forçait sa fille à mendier dans la rue. Il avait vite compris qu’une enfant avait plus de chance de ramener des sous dans le taudis qui leur servait de logement. Les gens la prenaient en pitié, donnaient de l’argent… et le tour était joué! Lorsque Mackenzie n’en rapportait pas suffisamment, son père la frappait. Il la nourrissait, mais à peine… il n’avait jamais voulut avoir d’enfant, n’avait strictement rien à fouttre de sa propre fille qu’il considérait tout simplement comme une bête de cirque. Mac n’avait pas encore trois ans quand elle avait compris qu’elle était différente des autres. Pourquoi? Elle ne le savait pas, mais elle savait qu’il y avait un truc étrange chez elle. Et son père le lui répétait inlassablement…

Les coups qu’elle se prenait régulièrement – tout était un prétexte pour la tabasser - ce n’était absolument rien comparé au reste. Son père avait des principes, il ne laissait pas ses amis – tous de sales pervers – toucher à sa fille, mais lui ne s’en privait jamais. Pourquoi payer pour une pute quand il pouvait prendre son pied pour absolument rien? C’était du fric lancé par les fenêtres, franchement! Cependant, un soir alors qu’il avait eu envie de sortir, son géniteur était revenu particulièrement éméché. Il était plus violent que d’habitude et cette nuit-là, Mackenzie compris qu’elle ne s’en sortirait pas vivante. C’était sans compter sur la volonté de vivre de la gamine. Elle savait que c’était elle ou bien c’était lui… et il était hors de question qu’elle y reste. Pendant que son père titubait pour se rendre jusqu’à elle, Mackenzie avait attrapé un couteau qui traînait sur le plan de travail et elle le serrait dans sa petite main. Lorsque son père fit mine de l’approcher, elle le poignarda… et se cacha dans un coin de l’appartement, prenant soin de garder le couteau de cuisine avec elle… au cas où son père reviendrait. Elle n'avait que dix ans et son enfance était irrémédiablement gâchée.

De là où elle était, la petite fille vit l’homme rendre son dernier souffle et mourir… Elle resta plusieurs jours prostrée dans son coin jusqu’à ce que la police débarque à l’appartement. Une voisine s’était plainte de l’odeur. On confia la gamine aux Services Sociaux après l’avoir interrogée durant des heures… Résultat? Elle avait avoué son crime croyant qu’on l’enverrait en prison – n’était-ce pas là ce que son père disait toujours? – et qu’elle serait enfin bien traitée, mais il n’en fut rien. Compte tenu de son jeune âge et des circonstances, Mackenzie s’en tirait bien. Elle avait tué son paternel de sang froid, mais aux yeux de tous, c’était de la légitime défense. Elle fut confiée à une famille d’accueil qui s’occupa bien d’elle comparé à son père, mais là encore, ce n’était pas génial. Mac faisait des trucs bizarres qu’elle-même ne comprenait pas, à chaque fois qu’on la mettait en colère, un truc étrange se produisait… Bref, les gens avaient peur d’elle. Même à l’école, elle se sentait seule, car elle n’avait pas d’amies. Les fillettes de son âge la regardaient de haut et la traitaient de sale sorcière… Le jour de ses dix-huit ans, ils la mirent à la porte en lui disant qu’il était grand temps pour elle de voler de ses propres ailes et qu’elle était définitivement trop bizarre pour qu’on veuille d’elle.

Lorsque sa famille d’accueil l’avait fouttue à la porte sans plus de cérémonie, Mackenzie avait dû retrousser ses manches. Ne voulant pas vivre dans la rue, n’ayant pas de boulot, pas d’argent, la jeune fille décida de faire ce que lui avait appris son père… à une plus grande échelle. Elle n’irait jamais jusqu’à se prostituer, mais il fallait bien qu’elle s’en sorte et elle ne connaissait pas des tas de façons de le faire. Elle avait bien essayé de se trouver un petit boulot, mais dès qu’on lui demandait ce qu’elle avait fait avant ou quelles études elle avait faites, on lui claquait la porte au nez. Il ne lui restait plus beaucoup de choix…

Mackenzie n’en avait pas reperdu. C’était comme faire du vélo, ça ne s’oubliait pas. Un petit tour en boîte, on observe la faune locale, on repère le meilleur pigeon et on se fait offrir un verre. Ensuite, il faut l’accrocher et faire en sorte qu’il reste là. Technique facile qui a fait ses preuves et Mackenzie savait en user. Elle ne mis pas trop de temps à se trouver un bon pigeon qui eut pitié d’elle. Elle était chanceuse cependant, elle était tombée sur un type un peu plus vieux qu’elle qui avait pas mal d’argent en banque. Il n’était même pas de Chicago, il était de Shreveport, une ville dont Mac n’avait même jamais entendu parler! Le type était tellement bourré de fric qu’en flamber pour les beaux yeux de Mackenzie n’était pas du tout un problème pour lui… C’est lorsqu’il lui offrit de payer ses études supérieures ainsi que de lui trouver un bel appartement, de le meubler et de s’acquitter des factures que Mackenzie compris que ses ennuis étaient terminés. Ça ne l’enchantait pas tellement de devoir recourir à ces stratagèmes, mais c’était tout ce qu’elle pouvait faire. Et puis… Jeffrey avait l’air tout content de pouvoir l’aider. Comment l’en priver? La seule chose qui la dégoûtait, c’était de coucher avec lui. Aucun homme ne l’avait touchée depuis son père et la seule idée de ce qui allait forcément se passer l’horrifiait. C'est quand même un bien petit prix à payer si Jeffrey lui payait son logement, ses factures ainsi que ses cours.

Ce qu’elle était sotte! Elle avait donc quitté Chicago pour emménager dans un petit appartement de Shreveport que lui avait trouvé Jeffrey. Non, elle ne ferait pas d’études supérieures, mais il consentait à l’embaucher dans son auberge et que lorsqu’elle aurait les moyens de le rembourses, elle le ferait. Bien évidemment, ils continueraient à sortir ensembles. Et Mac avait été assez bête pour accepter. Un jour par-contre, Mackenzie ressentit le besoin urgent de fuir Shreveport à toute vitesse. Jeffrey commençait à lui parler d’engagement et Mackenzie avait pris peur. Le sujet revenait sur le tapis de plus en plus souvent et la jeune femme ne voulait même pas en entendre parler. Il arrivait que Jeffrey se montre un peu violent avec elle et elle n'aimait pas ça du tout. Malheureusement, elle ne pouvait pas fuir, il la tenait à sa merci. Il ne lui demanda pas de l'épouser, il ne lui donna tout simplement pas d'autres choix que celui-là. Soit elle l'épousait, soit il portait plainte contre elle pour extorsion. Autant dire que Mac n'avait pas envie de finir en prison ou quelque chose du genre. Elle n'aimait pas l'homme qu'était Jeffrey, il lui avait bien caché son jeu. Si elle était bonne à l'arnaque, il était franchement meilleur qu'elle. Mac ne l'avait jamais vu venir avec ses grands sabots. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Mackenzie se retrouvait mariée avec un homme qu'elle n'aimait pas. Oh, elle avait un boulot qu'elle aimait, elle travaillait de chez elle la plupart du temps, mais se retrouver mariée à 23 ans et avec un homme qu'elle détestait? C'était un véritable cauchemar. Et encore heureuse que Jeffrey ignore tout du meurtre qu'elle a commis et de ses pouvoirs! Il serait bien capable de la faire chanter pour ça aussi!

Enfin! C'est relatif! Parce que si Mac pensait que tout ça c'était un cauchemar, ce n'était vraiment rien à comparé de ce qui se passerait quelques mois plus tard. Non content d'avoir forcée Mackenzie à l'épouser, voilà que Jeffrey s'amusait à la rabaisser. Autant psychologiquement qu'en la frappant dès qu'il était moindrement contrarié. Plutôt colérique de nature, autant dire que les occasions de tabasser sa femme étaient fréquentes et il n'en ratait pas une. Et il parlait d'avoir des enfants. Comme si Mac voulait qu'un enfant puisse vivre dans une telle maison! Oui, elle voulait en avoir, c'était un rêve qu'elle caressait malgré l'enfance pourrie qu'elle avait eue, mais jamais Mackenzie ne pourrait permettre qu'un enfant n'aie à subir ce qu'elle subissait, jamais! Fuir était une idée qui l'avait effleurée, mais Jeffrey lui avait clairement fait comprendre qu'il la retrouverait, peu importe où elle serait, et qu'il le lui ferait payer avant de la ramener à maison... Il l'avait tellement détruite que Mackenzie n'osait plus parler alors qu'elle était une rebelle dans l'âme. Elle n'était plus que l'ombre d'elle-même, se méfiant de tout un chacun.

Ça faisait sept longues années que la jeune femme était mariée à un monstre de la pire espèce, sept ans qu'elle camouflait ses ecchymoses derrière ses cheveux ou une tonne de maquillage. Sept longues années où dès que quelqu'un lui demandait la raison d'une marque sur un bras qu'elle répondait inlassablement qu'elle était tombée dans un escalier ou qu'elle était d'une maladresse folle. Un jour, la télévision était ouverte et le journal télédiffusé annonçait la révélation… Pour faire changement à ses bonnes habitudes, ce fut lorsque que Jeffrey était encore entrain de la tabasser. La raison cette fois-ci? Son repas n'était pas encore sur la table... C'était, selon son mari, une bonne raison de frapper là où ça faisait mal. Et il savait y faire... Enfin! Ce jour-là par-contre, il s’arrêta de taper, il y avait plus important. C’est également à ce moment-là que la jeune femme sut qu’elle avait été plus que bien inspirée en ne révélant jamais son petit secret à son mari… Il ne supportait pas cette histoire de vampires, selon lui, ils devaient tous mourir. Tout ce qui ne rentrait pas dans le cadre de sa jolie petite vie bien rangée, tout ce qui n’était pas «normal» à ses yeux d’humain borné devait être éradiqué de la surface de la terre. Les vampires et tous les autres trucs bizarres avec…

Mais tout ça, c’était maintenant chose du passé pour Mackenzie. Son mari n’était pas rentré à la maison un soir et quand elle avait constaté qu’il ne rentrait toujours pas au bout de 48 heures, elle avait dû faire part de sa disparition à la police. Les agents de la paix n’avaient pas tardé à retrouver le corps de Jeffrey affreusement mutilé. Cause de la mort? Indéterminée. Mac avait cependant des soupçons… soupçons qu’elle ne tenait pas à voir se confirmer. Depuis quelques temps, la jeune femme avait affaire à un vampire qui lui demandait des petits services ici et là. Il la payait bien-entendu, mais si Mackenzie avait accepté de faire ce qu’il lui demandait, ce n’était pas à cause de l’argent que ça lui rapportait. Non, c’était parce qu’il la tenait, il l’avait vue jeter un tout petit sort de rien et il avait rapidement compris que Mac ne voulait pas qu’on sache ce qu’elle était en réalité… et c’était ainsi que ç’avait commencé. Elle soupçonnait fortement Philippe – son nouvel ami vampire trop sexy pour être vrai – d’être à l’origine du décès de son mari, mais… comment pouvait-elle l’accuser de ça alors qu’elle n’en avait aucune preuve? S’il était mort à cause d’un vampire, ça pouvait en être un autre. Jeffrey n’avait jamais caché que les vampires étaient répugnants pour lui et qu’il leur souhaitait à tous de mourir brûlés par le soleil. Le feu. Peu importait, du moment que le monde était débarrassé d’eux. Il ne cachait pas ses sentiments envers les vampires et peut-être qu’un autre aurait pu prendre ombrage des discours de Jeffrey. Maintenant, allez accuser un vampire de meurtre. Comme Mackenzie tenait à la vie – maintenant qu’elle était débarrassée de son mari – aussi préférait-elle se taire et continuer de vivre sa petite vie tranquille tout en continuant de cacher aux autres qui elle est vraiment…

Parce que oui, Mackenzie avait finit par comprendre qu’elle était une sorcière. Elle n’était encore qu’une adolescente lorsqu’elle avait décidé de faire des petites recherches. Pourquoi? Tout simplement parce qu’elle trouvait qu’il lui arrivait de faire des trucs bizarres et ça l’intriguait, il fallait bien l’avouer. C’est en fouillant sur internet qu’elle avait lu des choses qui lui rappelait ce qu’elle-même était en mesure de faire. Si au début elle n’y avait pas cru, elle avait bien dû se rendre à l’évidence quand les quelques trucs qu’elle avait découverts avaient fonctionnés comme un charme. Mac avait certains pouvoirs et comme elle n’avait jamais cherché à les acquérir, c’est donc de naissance. Elle avait donc un sorcier ou une sorcière dans sa famille. Génial! Il y avait au moins une chose de bien dans toute la vie pourrie qu’elle avait pu avoir. Par-contre, la jeune fille avait rapidement compris qu’il ne fallait pas que les gens sachent ce qu’elle était vraiment. Elle ne voulait pas qu’on se serve d’elle pour parvenir à ses fins et elle ne voulait pas contribuer à ce que les gens la voient comme étant une personne bizarre. Non, Mackenzie s’était jurée alors – et elle avait toujours tenu sa promesse – de tout faire pour paraitre être tout ce qu’il y avait de plus normal. Tout ce qu’il y avait de plus humain.

test rp. Alors que c’aurait dû être un soir comme tous les autres ou presque, ce n’était pas le cas. Elle était dans un bar et sirotait tranquillement un verre, assise sur un tabouret. Elle regardait les gens danser et se surprenait à les envier. Ils s’amusaient, avaient du plaisir, flirtaient… certains étaient en couple. Les chanceux. Certes, beaucoup l’enviaient, mais s’ils avaient su… Bien-sûr, elle n’avait que vingt-huit ans et elle était déjà mariée, ils avaient une maison… mais tout ça, ce n’était qu’un écran de fumée. Personne ne voyait vraiment ce qui se passait une fois la porte de la maison refermée. Personne ne savait que Jeffrey la tabassait dès que quelque chose le contrariait. Et tout le contrariait. Le café était froid? C’était la faute de Mac même s’il avait pris tout son temps sous la douche. Son costume préféré était toujours chez le nettoyeur? C’était encore une fois la faute de Mackenzie… même si le nettoyeur n’avait pas pu venir à bout de la tâche d’encre… C’était toujours la même chose et ce soir-là, Mac savourait ce petit moment de liberté qu’elle s’octroyait pendant que son mari était parti elle-ne-savait-où pour une raison qu’elle ignorait. Elle le soupçonnait de la tromper, mais à vrai dire, elle s’en fichait bien. S’il prenait son pied avec une autre, c’était Mac qui avait la paix et qui n’était pas obligée de le satisfaire.

Si pour tout le monde c’était une soirée ordinaire, il n’en allait pas ainsi pour la jeune femme et elle comptait bien en profiter autant que faire se peut. Après tout, c’était la première fois depuis… depuis au moins deux longs mois que Jeffrey fichait le camp de la maison pour tout un week-end! Une véritable délivrance pour une jeune femme qui ne pouvait jamais être totalement elle-même. Parce que si elle l’était, elle se prenait des coups. En fait, aux yeux de son mari, chaque fois que Mackenzie faisait quelque chose qui lui déplaisait, elle se prenait des coups. Et après l’avoir frappée, Jeffrey avait le culot de lui dire qu’elle l’avait cherché et bien mérité. Il fallait qu’il la corrige et s’il le faisait, c’était pour son bien. Bah oui! Il était juste un homme totalement stupide et intolérant. Du moment que quelque chose venait bouleverser le cours tranquille de sa minable petite existence, il fallait qu’il le déteste. Il aurait été membre de ces fameux groupes qui voulaient la disparition des vampires et des autres créatures légèrement bizarres que ça n’aurait franchement pas étonné la jeune femme. C’était totalement son genre. Encore heureux qu’il ignorait que Mackenzie était une petite sorcière. Elle aurait probablement fini au bûcher comme les prétendues sorcières de Salem. Bon sang!

La jeune femme était perdue dans ses pensées lorsqu’un homme – un vampire plutôt – vint prendre place à ses côtés… et commença à la draguer. C’était amusant et tout, il était sexy en diable, mais… c’était un vampire. C’était connu que les vampires et les sorciers n’étaient pas de bons amis. Et pour cause, ils n’étaient jamais en mesure de pouvoir se faire confiance! Au début, Mackenzie se contenta de l’ignorer, mais à la longue c’en venait lassant… et la jeune femme lui montra son alliance à la main gauche avant de sourire, d’attraper son sac à main et de le planter là… pour aller s’installer quelques mètres plus loin. Elle n’était pas là pour se faire draguer et puis… c’était un vampire pour l’amour de Dieu! Il n’avait pas sentit qu’elle était probablement différente des autres humaines?

Une soirée parfaite était entrain de virer au cauchemar. Alors qu’elle était entrain de siroter son second verre, elle vit un homme s’approcher d’elle. C’était Samuel, un des meilleurs amis de Jeffrey. Et de toute évidence, il l’avait vue lui aussi. Décidemment, Mackenzie était dans la merde. Deux choix s’offraient à elle, la jeune femme ne le savait que trop bien. Soit Samuel allait bavasser à Jeffrey qu’il l’avait vue dans un bar durant son absence et qu’elle devrait en payer le prix fort… soit elle faisait appel à ses pouvoirs et lui jeter un petit sort. Mackenzie détestait devoir recourir à ce genre de procédé pour sauver sa peau, mais… elle n’avait pas le choix et ne le savait que trop. Jeffrey ne lui pardonnerait jamais le fait qu’elle soit sortie sans lui alors qu’il n’était pas à la maison. Et il le lui ferait payer très cher. Une visite à un hôpital éloigné de Shreveport s’avérerait fort probablement nécessaire… et ça, ça n’intéressait pas Mackenzie. Sa décision était donc prise, elle jetterait un petit sort à ce crétin de Samuel et s’arrangerait pour qu’il se souvienne l’avoir vue quelque part, mais qu’il ne soit pas en mesure de se souvenir où c’était et quand c’était. Ça serait parfait. Mac aurait pu faire plus fort, lui embrouiller carrément l’esprit, mais ça lui demanderait trop d’énergie et puis, elle ne voulait pas trop en faire non plus, ça serait sans doute suspect si on se rendait compte que Samuel n’avait plus toute sa tête.

C’est donc résolue à régler ce petit problème rapidement qu’elle fixa l’homme du regard et marmonna une petite incantation qui fonctionna à merveille. Juste à voir Samuel, Mackenzie sut qu’elle avait réussit. Il avait détourné le regard et partait dans une autre direction. C’était parfait, c’était tout ce que Mac souhaitait obtenir comme résultat. La jeune femme aurait pu décider de rester là et de profiter de sa soirée, mais… la présence de Samuel lui avait gâcher la soirée. Et la peur de voir un autre type qui connaissait son mari l’inquiétait vraiment. C’est donc pour cette raison-là que Mackenzie fouilla dans son sac à main, posa un billet sur le comptoir et sortit du bar pour rentrer chez elle. Sans se douter que quelqu’un n’avait rien manqué de tout ce qui s’était passé…

famille. Mackenzie n’a aucune famille. Elle n’avait que son mari et la mort le lui a enlevé. Ce qui est une bonne chose! La jeune femme a bien tenté de retrouver sa mère, mais elle n’y est jamais parvenue. D’un autre côté, qu’aurait-elle pu dire à une femme qui l’avait abandonnée avec un homme comme son père? Merci? Tout simplement ridicule! Quant à la famille de son mari, elle ne l’a jamais rencontrée. Jeffrey ne s’entendait pas avec sa famille et dès qu’il a été en mesure de couper les ponts de façon définitive, il l’avait fait. Mackenzie est donc seule au monde, mais pour être honnête, ça ne la dérange aucunement.

pseudonyme. Mafdet
âge. C’est un secret…
code du règlement.
avis général à propos du forum. Génial, tout simplement. Les forums sur les vampires sont nombreux, mais bien construis et bien documentés, ça l’est moins.
avatar utilisé. Evangeline Lilly


Dernière édition par Mackenzie A. Warner le 14/5/2010, 21:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 09:30

BIenvenuuue :56:
Evangeline Lilly <3
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
DEAD LIKE ME

SIGNALEMENT : Batard dégénéré destructeur d'innocence.
HABILITIES : Nécromancie, traditions gitanes, vagabonds sujet à la possession.
OFFICE : Nécromant, il a une petite clientèle et ne désire pas plus. Arrondis ses fins de mois en jouant au faussaire d'artéfacte et de grimoires. Il vent également son sang sur le marché noir.
SERENADE : ULVER - Darling didn't we kill you? | Hellraiser main theme


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories
MISSIVES : 1920
ACTE DE PROPRIETE : Twixnfun; tumblr

 
Niklaus L. Bălan
FONDA Ϟ Pervers malsain psychotique.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 10:29

Bienvenue heart
Gérante du Victory Inn, si c'est tout à fait possible.
Bon courage pour ta fiche.

_________________
DESPERADOS — Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité. Pour reprendre la main, jouer selon leur propres règles et forcer le destin
(c) Eden Memories

color=#564563
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:05

Bienvenue ^^

Donnez moi un M, donnez moi un A... :56:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:07

Donnez moi lui une corde... :69:

Bienvenue Mackenzie xD, Merci pour tes compliment sur le forum, ça fait très plaisir. Bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:09

Que ? Quoi ? Tu veux attenter à la vie de ma merveilleuse personne ?!
Sans coeur va ! :033/:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:10

Te voir faire la pom-pom girl, pour quelqu'un de ton rang, je suis désolée, ma chérie, mais ça mérite punition. xD
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:13

Je ne m'abaisse à ce genre de chose que dans les présentations très chère ^^
Dans les RP, je serais aussi narcissique, hautaine et sadique qu'il se doit pour une personne de mon rang et de ma nature. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:15

Tu me rassure, car je n'écrirais pas un livre sur une fille hystérique à pon-pon
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:30

Les seules choses qui peuvent la rendre hystérique sont un ou deux petits massacres, mais bon à cause des lois stpides protégeant les humains cela ne risque pas d'arriver de sitôt ! ^^
Tu auras donc quelqu'un de parfaitement calme pour écrire ton livre XD
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:31

Vraiment les humains n'ont aucun sens de savoir vivre, c'est vrai quoi ? Qu'est-ce que ça coûte un massacre ou deux de temps en temps ? xD
(tous des sauvages les vampires...)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 11:33

Hé ben quoi ?! L'éternité c'est long, il faut bien que nous pauvres créatures immortelles nous ayons des distractions ! :032/:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
DEAD LIKE ME

SIGNALEMENT : Batard dégénéré destructeur d'innocence.
HABILITIES : Nécromancie, traditions gitanes, vagabonds sujet à la possession.
OFFICE : Nécromant, il a une petite clientèle et ne désire pas plus. Arrondis ses fins de mois en jouant au faussaire d'artéfacte et de grimoires. Il vent également son sang sur le marché noir.
SERENADE : ULVER - Darling didn't we kill you? | Hellraiser main theme


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories
MISSIVES : 1920
ACTE DE PROPRIETE : Twixnfun; tumblr

 
Niklaus L. Bălan
FONDA Ϟ Pervers malsain psychotique.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 12:01

Vous allez cesser immédiatement ce flood intempestif! :009/:

_________________
DESPERADOS — Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité. Pour reprendre la main, jouer selon leur propres règles et forcer le destin
(c) Eden Memories

color=#564563
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 18:25

Je suis morte... de rire! J'adore la pompom girl soit dit en passant. ^^

Eh bah merci de l'accueil.... légèrement étrange et tant mieux si ça fonctionne pour le Victory Inn, même que ça m'arrange. Je termine ma fiche bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 18:27

Bienvenue :74:
Très bon choix d'avatar, ma chère. Bonne continuation pour ta fiche de présentation.
Ariel ne peut pas s'empêcher de flooder. C'est une maladie chez elle...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 18:38

Venant de toi, ça me fait rire.
Ahahahah !
:gueule:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 18:39

Je comprend pas pourquoi! c'est toi qui me force à flooder!
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 23:14

Ah ok, elle te force à flooder... me voilà donc prévenue! ^^

Merci pour l'accueil et très joli l'avatar... les yeux sont... juste wooww! ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
DEAD LIKE ME

SIGNALEMENT : Batard dégénéré destructeur d'innocence.
HABILITIES : Nécromancie, traditions gitanes, vagabonds sujet à la possession.
OFFICE : Nécromant, il a une petite clientèle et ne désire pas plus. Arrondis ses fins de mois en jouant au faussaire d'artéfacte et de grimoires. Il vent également son sang sur le marché noir.
SERENADE : ULVER - Darling didn't we kill you? | Hellraiser main theme


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories
MISSIVES : 1920
ACTE DE PROPRIETE : Twixnfun; tumblr

 
Niklaus L. Bălan
FONDA Ϟ Pervers malsain psychotique.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   11/5/2010, 23:28

ne lui fait pas de compliment, après il va te courir après! :016/:

_________________
DESPERADOS — Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité. Pour reprendre la main, jouer selon leur propres règles et forcer le destin
(c) Eden Memories

color=#564563
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   12/5/2010, 20:25

Bienvenue et bon courage pour ( la fin ) de ta fiche ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   12/5/2010, 20:36

Bienvenue :028/:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   13/5/2010, 01:15

Merci à vous deux! ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   14/5/2010, 21:33

Pardon pour le DP, mais je voulais simplement signaler que je crois bien avoir terminé. ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   14/5/2010, 21:45

Welcome
JE SUIS LA POUR TE GUIDER

Tout d'abord, je te souhaites la bienvenue sur Drag me to Hell de la part de toute l'équipe administrative.
Ensuite, maintenant que ta fiche est achevée, je viens la modéré pour la validation.


Et bien! Quelle histoire quand même O.O
Longue mais intéressante. J'aime énormément. ! C'est vraiment super! Bravo quoi :050/:
Allez amuse-toi bien parmi nous ^^

J'ai le bonheur de t'annoncer que tu es validé!
Toutes mes félicitations!

Avant toute chose, laisse-moi un peu te guider pour faire tes premiers pas sur le forum en tant que membre validé! youhou! Première chose à faire, si tu ne l'as pas encore faite, c'est de finir de remplir correctement ton profil, et ta feuille de personnage même si tu n'as pas encore de relations, de toute façon, il te faudra sans doute l'éditer dans les temps futurs. Ce n'est pas grand chose, mais d'un c'est plus joli et de deux, on cerne plus vite ton personnage ainsi. Ensuite tant que tu es sur ton profil, pense à mettre dans ta signature un lien vers ta fiche de présentation. Comme ça c'est plus facile pour les autres joueurs de savoir à qui ils ont affaires! Deuxième étape et pas la moindre: remplir ta fiche de relations. C'est la manière la plus rapide pour t'intégrer complètement au forum, et bien évidemment cela va te permettre d'avoir un panel de joueurs avec qui faire un rp tout simplement. La suite logique étant de répertorier tes rp en cours ainsi que tes futurs rp ici, tu pourra bien évidement faire des demandes de rp via les topics des autres joueurs. Nous te conseillons vivement d'aller à A.N.P.E. pour bloquer le boulot de ton personnage, tu pourra aussi créer ta propre boîte si tu le désire. Ensuite, fort de ton salaire, tu pourras demander un logement, n'oublie pas que la colocation est aussi une bonne option!
Quand tu auras fait tout cela, tu pourras aller jouer avec tes petits camarades. Pour mettre un peu de piment dans ton jeu n'hésite pas à faire un tour du côté des challanges ou bien dans l'animation. Et puis, en attendant une réponse d'un joueur, tu peux toujours aller flooder avec nous jusqu'au bout de la nuit!

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter un bon jeu sur Drag me to Hell.
Amuse-toi bien, et rappelle toi, que si tu as la moindre question nous serons toujours là pour y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...
» Revenge is so sweet {{Apophis, Leandrà & Cellulette
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL ::  :: Never Forget-