AccueilAccueil  Tumblr DMTH  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Bienvenue sur DMTH Invité love01
PRENEZ LA ROUTE DE BÂTON ROUGE, SUIVEZ NOUS SUR LA V2 !
   

Partagez | .
 

 [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
 
avatar
 
HELL COME HERE

SIGNALEMENT : Je ne suis l'enfer que de ceux qui défis l'autorité que je sers !
HABILITIES : Vampire empathe | Augure de niveau III
OFFICE : Justicar pour l'essaim. J'enquête, j'enferme, je fais parler et je mords au besoin.
INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Lilandrile
MISSIVES : 111
ACTE DE PROPRIETE : /

Il n'y a qu'un pas entre ce que l'on désire, ce que l'on veut vraiment et le choix qu'on fait. Si tu veux, je peux t'aider à choisir...
 
Kanaelle Asher
Do you want to play with the devil?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    19/3/2016, 16:34

Kanaelle Asher
Feat Barbara Palvin
126 ans† Vampire † Détective privée

DATE & LIEU DE NAISSANCE 15 avril 1881 à Paris AGE  136 ans en paraît 22 ORIGINE Paris CAMP Elle sert l'essaim. Depuis son arrivée à Shreveport, elle a chercher le moyen de se rendre utile auprès des autres et rejoindre l'essaim était l'un de ses moyens. NOM DU SIRE Graam Asher DATE DE L'ETREINTE 15 mai 1903  STATUT  Ancillas DISCIPLINE Augure de niveau III UN MARQUE ? Aucun.  ETAT CIVIL célibataire  METIER Justicar pour l'essaim  ETIQUETTE Quelqu'un de fiable sur qui on peut compter et qui ne lâche jamais l'affaire

Identité
✤ Traits de caractères Ce qui frappe le plus lorsqu'on la voit la première fois ? Probablement, son regard froid, distant qui fait déglutir ceux qui ne sont pas vampires. Un visage lisse, imperméable, au temps, aux gens, aux émotions, aux sentiments. Une attitude impassible qui la rend totalement et entièrement mystérieuse. N'est-ce pas cela un vampire ? Quelqu'un qu'on voit, qui ne vieillit pas, mais qu'on ne connaît pas réellement ? Qui garde pour lui qui il est, qui ne cède pas la moindre information, mais qui n'hésite pas à rendre service aux gens quand le besoin s'en fait sentir ? Non, pas tout à fait, ça, c'est le vampire Kanaelle. Car derrière ce visage impassible, derrière ce mystère qu'elle cultive, quelque chose la pousse à aider l'humanité, à la protéger, comme si elle était encore.... Humaine. Oui, l'humanité, c'est ce qui est perdu en premier par le vampire, cependant, quelque chose en elle semble la pousser encore vers le peuple qui était le sien avant, comme si quelque chose la tirait vers eux sans qu'elle ne comprenne. Un regret ? Non, voilà maintenant des années qu'elle ne regrette plus, au départ oui, elle en voulait à son sire, elle ne voulait pas être ce qu'elle était devenue, cependant, avec le temps, elle avait accepté. Alors qu'est-ce qui la pousse ainsi vers les autres ? Bonne question, question que personne encore n'a réellement élucider.
Car la jeune femme est têtue, bornée, retorse. Elle ne laisse personne s'approcher, mais a du mal à ne pas envoyer chier les gens quand elle sait avoir raison sur un point. C'est ce qui la rend si douée dans son travail, ce côté buté, borné l'amène toujours jusqu'au bout, parce qu'elle ne laisse jamais rien en plan, aucune affaire non classée, aucune affaire qui ne doit pas être résolue, une fois que tout a commencé, il est compliqué de l'arrêter. Allez au bout de toute chose, c'est l'objectif qu'elle s'est fixé depuis qu'elle a été transformée. Une sorte de thérapie ? Peut-être qui sait. Mais cela s'apparente plutôt à du professionnalisme aiguë et c'est cela qui la rend fiable auprès de ceux qui la connaissent, sans pour autant dire qu'elle est gentille, car dans sa façon d'être, dans sa façon de se montrer au monde, dans sa façon d'agir, personne ne pourrait dire cela d'elle. Dur parfois dans ses paroles, elle n'en reste pas moins honnête, cependant s'il y a besoin de délicatesse, elle sait bien entendu en faire preuve. Polyvalente, elle l'est, de par ses connaissances en combat, de par ses connaissances en informatique. Avoir une longue vie à ses avantages, surtout celui d'avoir le temps d'apprendre de nombreuses choses. Elle s'est contenté des deux qui la passionnaient le plus, sans oublier les connaissances relatives au monde bien entendu, être cultivé était toujours un plus.
Ce qu'on peut dire de plus d'elle ? Ce n'est pas assez ? Bon soit, je pense avoir fait le tour de la question de son caractère, mais vous aurez compris qu'elle est aussi quelqu'un de très combatif et qu'elle ne plie pas l'échine aussi facilement qu'on peut le penser si elle pense que quelque chose cloche. Ahh oui et son petit secret, vous savez ce qui la rend si proche de l'humanité ? Eh bien, vous savez quoi, ça vient d'une petite particularité de sa lignée. Effectivement, dans la lignée Asher, aucun vampire n'a la capacité de télépathie. Aucune d'eux ne lit dans les pensées, non, eux, ils lisent dans les sentiments. Toute la lignée est empathe, un pouvoir lourd a porter et qui ne peut pas être ''arrêté'' en quelque chose. Les télépathes peuvent se contenter de ne pas lire les pensées, les empathes ne peuvent pas se le permettre. Ils sont soumis aux sentiments du monde en permanence. Et voilà, les révélations sont terminées. Rangez donc vos calepins, vous n'en serez pas plus. De toute façon, vous en savez désormais autant que moi.

✤ Occupations, manies, habitudes & goûts Depuis sa transformation, sa vie a complètement changer. Avant, elle s'occupait de l'herboristerie, maintenant, elle enquête pour l'essaim. Avant elle ne se serait pas préoccuper de savoir se défendre, maintenant, elle s'entraîne tous les jours. Avant elle n'aurait pas jouer avec internet, maintenant, elle trouve ça marrant de hacker certains systèmes en cas de besoin et de trouver des informations assez rapidement. Avant... Ouais bon, vous l'aurez compris, il y a des tas de choses qu'elle ne faisait pas avant et qu'elle fait maintenant, mais ce qu'elle fait le plus quand elle a du temps, c'est observer les étoiles, parce que depuis sa transformation, c'est la seule chose qui n'a jamais changé peu importe l'endroit où elle était.
✤ Discipline Augure de niveau III
Niveau 0 : Possibilité de voir l'invisible, qu'il soit créer grâce à la magie ou tout autre capacité.
Niveau I : Les sens sont aiguisé encore plus qu'ils ne le sont d'ordinaire. Faible capacité de prescience qui lui indique que quelque chose va arriver sans trop savoir quand ni où, ni comment, ni pourquoi.
Niveau II : Perception de l'aura psychique. Différenciation des sentiments grâce aux couleurs de l'aura, coupler avec son empathie, cela lui permet de savoir plus exactement qui émet tels ou tels sentiments.
Niveau III : La ''lecture'' des sensations est encore ardue. Elle ne maîtrise pas complètement ce pouvoir, les visions sont encore floue, et passe assez rapidement, mais elle arrive de mieux en mieux à maîtriser ce pouvoir.
✤ ConvictionsLa révélation ? Humm vaste sujet. À dire vrai, la jeune femme est un peu partagée. D'accord, c'est bien de ne pas être obligé de déménager constamment pour éviter que quiconque ne remarque ce non-vieillissement, ça permet de se poser, de se prendre un peu moins la tête. Cependant... Elle aurait préféré tout de même que personne ne connaissent leurs faiblesses. Parce que si au départ, elle ne voulait pas être vampire, elle a commencé à apprécier sa nouvelle vie et elle trouve cela dommage que tout puisse se terminé à cause d'un fanatique qui aurait décidé d'y mettre fin.
✤ Signes particuliers Kana possède un tatouage, un signe distinctif d'appartenance que son sire lui a apposé sur la hanche droite. Il s'agit d'un dragon déployant ses ailes qui montre sa puissance, -la puissance de la lignée, un peu présomptueux selon elle- mais autour duquel on a mis un collier et une chaîne en métal, pour ne pas oublié qu'il est asservi -que ce soit à la lignée, à son sire, ou au monde dans lequel il évolue-. Ce tatouage lui rappel ainsi qu'elle est puissante grâce à lui, mais qu'elle n'oublie jamais les chaînes qui la maintienne à lui et à sa condition, et cela à jamais.


story of your life

Les souvenirs sont le propre de l'homme. Ils sont la mémoire, la conscience d'une personne, ils sont ce qu'il y a de plus cher, mais aussi ce qui hante trop souvent. Mes souvenirs à moi, remontent à un siècle. Une broutille dirait certains de mes congénères, pour moi, un siècle est déjà bien assez à supporter. Je me souviens encore de ces moments, de cette vie qui était la mienne avant que tout cela ne change. Des souvenirs épars au départ, des bribes d'une enfance dans laquelle je n'ai jamais eu ma place. Oui, je me souviens. Cette naissance à Paris, cette mort injuste dans cette même ville et ma renaissance, toujours là-bas. Il y a des choses qui ne changent pas et ne changeront jamais, je fais partie de celle-là, jusqu'à ce qu'un fanatique se décide à me tuer. Après tout, personne n'est à l'abri d'un souci n'est-ce pas, c'est comme ça depuis qu'on s'est révélé au monde, depuis que chacun sait qui nous sommes. Vampire, je le lis parfois sur les lèvres. Je le ressens le plus souvent dans les conversations. Moi, si proche des Hommes, et cela, bien avant ma transformation. Si différente des gens de ma race. Pourquoi devrais-je être semblable ? La différence se doit d'être cultivé non ? Cependant, ces derniers temps, lcs souvenirs se font trop vivaces, les vieilles douleurs se réveillent et bientôt, je serais envahie, comme chaque fois qu'on approche de ce jour. À croire qu'il s'agit d'une malédiction, la mienne propre.

Tout a commencé dans cette ville, merdique de premier abord. Dernière-née de la famille De Barau, j'étais une de ces enfants qu'on n'avait jamais désiré, mais qui était arrivée malgré tout. Confiée à la nourrice dés ma naissance, on ne pouvait pas dire que mon enfance ait été si malheureuse que ça. Certes, l'amour de mes parents était inexistant, mais la nourrice et les domestiques eux, s'en donnaient à cœur joie et m'avaient chouchouter tout le temps. Je grandis donc dans une bien étrange famille, ignorée de mes parents, mais aimée des autres habitants de la maisonnée. Mon frère aîné et ma sœur étaient des enfants bons, mais avec une vision des choses trop linéaires et un je-m’en-foutisme évident. Moi, je voyais le monde d'un œil nouveau. Je ne me préoccupais pas des classes sociales, comment l'aurais-je pu alors que les domestiques m'avaient élevé. Non, au contraire, je voulais consacrer mon temps aux autres et c'est ce que je fis, dés qu'il m'en a été donné la possibilité. Je devins l'assistante d'un herboriste, soignant les gens d'une façon que les médecins de l'époque appelait non conventionnel, ou hérétique. Déjà à l'époque, j'avais l'impression de vivre dans un monde décalé, pourquoi tout aurait changé maintenant ? Probablement parce que j'aurais dû être morte aujourd'hui. Alors pourquoi suis-je encore en vie ? Tout cela n'est en fait dû qu'à une dette, une putain de dette qui n'était même pas la mienne en plus.

Je me souviens encore de ce jour malheureux. Rentrée chez moi un peu plus tard que d'habitude à cause de l'inventaire qui avait été plutôt long et qui s'était éternisé. La maisonnée semblait comme pétrifiée, j'avais pu le voir à peine passé les portes. Ceux qui avait pris soin de moi semblait en colère contre quelque chose que je ne comprenais et ne voyais, mais qui me concernait  malheureusement. Une fois mon manteau déposé dans l'entrée, je me suis retrouvé nez à nez avec un étranger. Grand, svelte, plutôt beau, je devais bien l'admettre, il m'avait regardé d'un air étrange dés le départ. J'étais mal à l'aise sous ce regard brun d'une intensité peu commune et lorsqu'il m'avait souris, j'avais ressentis une impression de danger, la sueur avait coulé le long de ma colonne vertébrale. Ce sentiment ? La peur.

« Kanaelle, c'est bien que tu sois enfin rentrée. »

Cette voix m'avait fait serrer les dents et plus encore lorsqu'il avait insisté sur le mot enfin. Comme si j'étais du genre à traîner dans les endroits malfamés. Merci Père. Cependant, je n'en avais rien dit et d'une manière polie et détachée -la manière que j'utilisais toujours pour lui parler- j'avais pris la parole.

« Désolé, l'inventaire a été long. Nous avions de nombreuses choses à noter. »
« Je t'ai déjà dit d'arrêter cette absurdité. Il n'y a aucune raison pour toi de travailler. »
« C'est ton avis, non le mien. Je te prierais de respecter ce que je veux faire de ma vie, de toute façon, elle t'importe peu n'est-ce pas ? »
« Justement, tu vas avoir l'occasion de me rembourser de la dette de ta naissance. »

Je l'avais regardé, bouche bée. La dette de ma naissance ? D'accord, je n'avais pas été désirée, mais contrairement à ma sœur et à mon frère, j'avais déjà un travail et pouvais très bien en vivre si on voulait bien me laisser faire. Alors pourquoi aurais-je une dette envers eux maintenant ? Un sentiment d'urgence me prit subitement et je n'avais plus qu'une idée en tête : fuir. J'y résistais aussi bien que possible, espérant que tout cela était passé inaperçu, mais lorsque mon père me prit rudement par le bras pour me traîner dans le salon ou l'étranger était assit tranquillement comme si je n'étais qu'un paquet de linge sale, je su avec certitude que quelque chose ne tournait pas rond et que la suite de l'histoire n'allait probablement me déplaire au plus haut point. Je me tus néanmoins, les dents serrées, la colère montant par à-coups.

« J'ai une dette envers cet homme. L'enjeu s'était toi, alors voilà, maintenant, tu lui appartiens. »
« Pardon. »

Alors, là, s'était le bouquet. D'accord, je n'étais pas à ma place ici. D'accord, il pouvait me foutre dehors quand il le voulait. Mais ce coup-là, je ne l'avais pas vu venir. Cet abruti qui dépensait une partie de son argent dans ces jeux de hasard de merde, avait contracté une dette auprès d'un type dangereux et le paiement de cette dette, s'était moi. Et le pire dans cette histoire, c'était qu'il était parfaitement sérieux. Non mais, depuis quand les enfants étaient devenus des marchandises ? Ou alors une monnaie d'échange ? Depuis quand étais-je si dérangeante au point d'être un enjeu ou un lot ?

« Attends que je comprenne bien. Tu t'es encore endetté avec tes jeux stupides et pour rembourser tes dettes, tu vends ta fille. »
« Je ne me suis pas endetté. Tu étais la mise, c'est tout. »

J'ouvris de grands yeux, me levai et pour la première fois de ma vie finis par dire ce que je pensais réellement.

« Tu te fous de ma gueule là. Je suis la plus jeune dans cette maison, mais je suis la seule qui a réussi à trouver un travail. Si tu voulais te débarrasser de moi, t'avais juste à le dire, je serais partie et finie. Mais alors être la mise d'un jeu. Bravo, merci le père. On aura réellement tout vu. »
« Si je t'avais laissé partir, des rumeurs auraient couru sur la famille, s'était inacceptable. Après tout, tu n'es que le fruit d'une erreur d'une nuit de ta mère. Tu n'es rien pour moi. »


Il m'avait vendu sans aucun scrupule. Cela tournait encore dans ma tête, comme une vieille rengaine ou ces idées qui ne cessaient de vous revenir tant que vous n'en aviez pas parlé. Je n'étais même pas sa fille. Merde, qui étais-je alors ? La fille de qui dans ce cas-là ? Quelque chose ne tournait pas rond, il y avait trop questions sans réponses. Tant de... la colère avait été remplacée par l'incompréhension et ensuite qu'est-ce qui allait se passer ? Beaucoup des pièces du puzzle venaient de se mettre en place. Bon sang, cela expliquait tant de choses.

« Maintenant, va récupérer tes affaires, vous partez ce soir. »

Mon regard se porta sur l'homme qui ne disait rien. Il semblait content de son acquisition, rien que cette idée me fit serrer une nouvelle fois les dents et fit apparaître un sourire énigmatique sur son visage. J'avais du caractère, il venait de s'en rendre compte et pourtant, là l'heure actuelle, je n'avais plus aucune force, rien à mettre dans la balance. On venait de me vendre pour honorer une dette, pitoyable.Et, qui était-il déjà ? Je lui jetais un regard hargneux, me demandant bien ce qu'il allait faire de moi, maintenant que j'étais sa chose. Mais autant ne pas faire de scandale, cela n'apporterait rien. D'abord, récupérer mes affaires. Ensuite, faire en sorte d'échapper à ce type. Je pouvais le faire, enfin, je l'espérais de tout cœur. Les dents toujours serrées, ravalant ma colère qui était à nouveau présente, je montais les escaliers rapidement, récupérais mes affaires qui n'étaient de toute façon pas nombreuses, fis mes adieux et partis sans rien dire de plus. Quelques heures plus tard, nous étions enfin installés dans un gigantesque manoir. Celui dont personne ne s'approchait parce qu'il était prétendument hanté. Cela ne m'empêcha pas de l'ouvrir une nouvelle fois, celle fois-ci ma colère tournée vers cet homme qui venait de m'acquérir comme un objet aux enchères.

« Pourquoi êtes-vous venus me chercher ? Pourquoi moi ? »
« Parce que j'en ai assez d'être seul et toi... Parce que je t'ai observé tous les jours depuis deux ans maintenant. Depuis que tu as pris ce travail dans la boutique du vieil herboriste. Disons que tu m'as tapé dans l’œil. »


Je n'en croyais rien, je ne pouvais pas y croire, si ça avait été le cas, je l'aurais remarqué non ? Je l'aurais vu, or, je n'avais jamais rien remarqué. Deux ans, s'étaient assez long pour savoir, même avoir repéré quelques indices. Je tournais encore et toujours tout dans ma tête, cherchant la vérité, mais je n'eus pas réellement le temps de me poser d'autres questions que je sentis son bras passer en travers de ma taille, me maintenant contre son corps, les mains bloquées sans que je ne puisse rien faire. Je n'arrivais même pas à desserrer un peu sa poigne, me débattre ne faisait rien d'autre que de lui faire resserrer son étreinte. Je pouvais sentir son souffle dans mon cou, un frisson de pure terreur dévala ma colonne vertébrale pour finir dans mes reins.

« Je vais t'ouvrir les yeux sur un monde nouveau. À cause de notre lignée particulière, nous ne pouvons pas transformer n'importe qui. Il faut des gens déjà aux services des autres de leur vivant pour comprendre. Il m'a fallu longtemps pour trouver quelqu'un qui pourrait être mon héritier et c'est toi que j'ai choisi. »

Je voulais hurler, mais rien ne sortit de ma gorge tant la terreur l'emportait sur le reste. Je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire et je n'étais pas certaine de vouloir comprendre, cependant, avant que  je ne puisse dire quoi que ce soit, je sentis ses dents sur ma peau. La douleur de la chaire qu'on transperce libéra ma voix qui s'éleva dans un cri, le bruit de succion qui s'en suivit me donna la nausée, et puis, je sentis mes forces décliner. Toute volonté me quitta. La vie s'échappait sans que je ne puisse rien faire pour l'arrêter. Les vieilles légendes étaient donc vraies . Celle que me contait Marie quand elle voulait me faire peur. Mon heure était donc arrivée. Qu'avais-je fait pour mériter cela ? Pourquoi une vie si courte et pleine d'obstacle ? Et alors que je sentais qu'il ne faudrait plus grand chose pour que la mort l'emporte, j'entendis les dernières paroles de cet homme dont je ne connaissais pas le nom et qui était celui qui était en train de me tuer.

« Il va être temps pour toi de renaître. Bois ! »

Un ordre que je ne pouvais pas refuser, de toute façon, je n'avais plus assez de force pour quoi que ce soit. Il pouvait faire ce qu'il voulait que je ne l'aurais probablement pas remarqué. Alors, je bus, comme il l'exigeait, encore et encore. Un goût âcre descendit dans ma gorge, âcre au départ mais agréable par la suite. Je bus autant qu'il le voulut. Combien de temps cela dura ? Je n'en savais trop rien, mais finalement, après un temps qui me paru une éternité, un voile noir tomba dans mon champ de vision et la délivrance de la mort m'emporta sans autre forme de procès.

Voilà. Voilà comment je suis devenue vampire. Comment tout ce bordel a commencé. Moi, je n'avais jamais rien demandé à personne, et voilà que je me retrouvais maintenant avec une lignée pour le moins étrange, dont je ne connaissais quasiment rien mis à part quelques petits détails. À mon réveil, j'étais différente. Plus vivante que morte, plus morte que vivante, savant équilibre entre le dit et le non-dit. Mais je ne comprenais pas ce que je faisais encore sur cette terre. Combien de jours étaient passés ? Peut-être que cela aurait dû être l'une des premières questions d'un esprit censé, sauf que là, la réflexion n'avait pas sa place. La soif était immense et je ne pouvais pas lutter contre ça. J'avais envie de boire, comme pour compléter un processus bien vieux que je ne comprenais pas, ce que je savais, c'est que je mourrais si je ne buvais pas. Je pouvais même sentir la bête en moi rugir, quémander, déchirer mes entrailles de son envie et il lui fut donné ce qu'elle voulait. Le réveil n'avait pas été si long que ça, une nuit seulement, mais s'habituer allait demander du temps. Le plus dur dans tout cela, ça avait été les dix premières années. Se contrôler, comprendre son nouveau corps, ses nouveaux pouvoirs. Putain cette force inhumaine, ces sens détraqués et cette empathie. Car s'était cela le secret de cette lignée, ce pouvoir qui ne pouvait pas être transmis à n'importe qui d'après Graam. Dieu que je l'avais détesté cet abruti de vampire qui avait décidé de mon destin sans même me demander mon avis. Durant ces dix premières années, je l'ai poussé à bout, encore et encore, le combattant de nombreuses fois sans réellement comprendre pourquoi je me sentais si mal. Mais je savais que je lui en voulais pour tout ça, pour ce monde nouveau que je n'étais certainement pas prête à admettre. Je voyais les gens évoluer, vieillir, alors que mon corps lui resterait inexorablement figé à mes vingt-deux ans. Comment allais-je fais pour mener ce genre de vie ?

Pourtant, il n'avait pas baissé les bras. Il aurait pu me tuer, se dire que s'était une erreur de me garder, que ce serait trop dur de m'adapter, mais il n'avait pas cédé, loin de là. Graam m'avait tout appris. Les règles régissant le monde des vampires, les devoirs, la façon de vivre. J'avais eu du mal au départ. Je cherchais sans cesse une respiration devenue inutile. Respirer n'était plus qu'un réflexe, quelque chose qui me permettait de me faire passer une humaine. Il y avait tant de choses à retenir, tant de choses à contrôler. Mon corps était différent et n'avait plus rien à voir avec l'ancien. J'étais plus forte, moins faible, plus morte, moins vivante et cette soif, dévorante qui me prenait trop souvent. Bon sang comment allais-je vivre comme ça, comment pourrais-je accepter cela ? Et puis, il était hors de question de rester ici. Comment expliquer à ma famille que contrairement à eux, le temps ne passerait plus pour moi ? Comment expliquer que dix années étaient passées et que je restais toujours la même ? Il fallait s'en aller, pour éviter de se faire remarquer, alors une fois les valises faites, nous sommes partis avec Graam, quittant cette ville qui m'avait vu naître deux fois. Les voyages sans fin venaient de commencer, comme une fuite. Parce qu'être vampire ne confère pas seulement des capacités extraordinaires. Cela confère aussi la possibilité de passer les siècles sans prendre une ride. Le souci là-dedans, c'est que ceux qui vous voient assez souvent finissent par remarquer après le passage des années que contrairement à eux, vous, vous ne vieillissez pas. Et puis, même si j'avais passé la période critique, je n'étais pas stable pour autant. Il faudrait des années pour cela, toute une vie probablement, pour pouvoir retenir sa bête, pour gérer correctement mes dons, car en devenant vampire, j'avais acquis une force physique extraordinaire, un don pour hypnotiser les gens et de l'empathie, mais aussi un pouvoir, une discipline comme se plaisait à l'appeler Graam, et visiblement ma discipline à moi s'était l'augure. Cela faisait pas mal de chose à encaisser à gérer. Et alors que je pensais que rien d'autre de grave n'arriverait, les guerres éclatèrent.

Les années qui suivirent jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale furent un calvaire. Graam ne voulait pas s'impliquer, ce qui était compréhensible. Un vampire sur le champ de bataille aurait probablement fait désordre. De plus, avec toutes les blessures, les morts et autres, l'appel du sang était, comme qui dirait, bien trop tentant. Il était donc nécessaire de se tenir loin de celle-ci pour ne pas créer un carnage pire encore que ceux qui allaient avoir lieu. Cependant, pour moi qui avais prévu de dévouer ma vie aux autres, ne pas pouvoir les aider était compliqué. Capter leurs sentiments et ne pouvoir leur procurer une aide que je pouvais leur donner, c'était l'une des pires choses que j'avais expérimentées depuis la transformation et durant cette période, avec Graam, nous ne sommes pas restés plus de six mois au même endroit. Évitant comme la peste les pays en guerre, se réfugiant là où la paix semblait encore présente, même précaire. Ce n'était pas une mince affaire et je compris alors pourquoi il fallait rester parfaitement anonyme. Outre la peau blanche, outre la démarche féline qui me faisais paraître différente de celle d'un humain, sans compter cette respiration inutile mais qui devait être montrée pour ne pas qu'on puisse soupçonner notre nature non-humaine. Il y avait à éviter la méfiance des gens qui s'échauffaient à cause des morts, des tueries ou autres. Tant de bordel dans une seule vie, ce n'était franchement pas donné à tout le monde. Une fois la Seconde Guerre Mondiale terminée, les voyages furent moins présent. Graam avait envie de se poser, tout comme moi. Et puis, je commençais à ressentir le besoin de voler de mes propres ailes. Encore trop tôt, je le savais, mais soit. Cela faisait maintenant quarante deux ans que j'étais transformée, pas assez encore pour mener sa propre vie, surtout qu'avec la fin de cette guerre, les pays devaient se remettre. Il s'agissait du bon moment pour rester dans un endroit, histoire de ne pas trop se faire remarquer, cependant, impossible pour un vampire de passer inaperçu et c'est à ce moment-là que Cal entra dans notre vie, ainsi que la magnifique demeure qui nous accueillit

Cal était un type sympa bien qu'un peu paumé. Jardinier de profession, il était assigné au manoir des Asher tout comme ceux avant lui. Une lignée humaine au service des vampires, une lignée qui connaissait donc ce monde et allait nous servir durant toute la journée de notre séjour sur ces terres. L'écosse était un pays magnifique de mon point de vue. Tant d'étendues merveilleuses. J'avais l'impression de ressentir le pouvoir des vieilles légendes, et la forêt avait tendance à apaiser mon âme torturée par ma condition. Plus les années passaient et plus je me maîtrisais, cependant, il fallait faire preuve d'une retenue à toute épreuve et puis rien n'apaisait le fait de se dire qu'on n'avait plus rien à voir avec un humain. C'est donc pour penser à autre chose que j'ai décidé de me mettre au combat. Prendre des cours s'avérait moins dangereux quand Graam finit par me dire qu'il avait appris de nombreuses choses et notamment l'escrime lors de sa longue vie. Longue vie dont il ne voulait pas parler l'enfoiré. En vérité, même si la curiosité me tiraillait, je m'en fichais, je ne voulais pas lui faire dire des choses dont il n'avait pas envie. Ces quarante années furent sans doute les meilleurs de ma nouvelle vie. Ne pas se préoccuper du monde, en apprendre plus sur ses dons, ses pouvoirs, sa bête et cette soif, même quand on se rendait compte que plus jamais la lumière du soleil ne viendra réchauffer cette peau définitivement froide. Le pire dans la transformation, ce n'était finalement pas la soif de sang, et encore moins ces pouvoirs étranges. Non le pire, s'est de ne plus voir le jour se lever, de ne plus sentir la chaleur du soleil, de ne plus pouvoir regarder ce ciel si bleu durant ces magnifiques périodes de beau temps et les couleurs de la vie en quelque sorte. Tout ce que voyais maintenant était tenté de noir. Au bien entendu, je pouvais observer les étoiles, faire des choses que d'autre ne pouvaient pas, mais voir le monde en journée m'étais désormais interdit. C'est aussi dans cette période et grâce à un sommeil court et agité que je finis par m'intéresser aux ordinateurs. Un passe-temps des plus sympathique à mon humble avis qui a fini par égayer toutes mes journées.

Mais comme à chaque fois que je me sentais vraiment bien quelque part, Graam décidait qu'il était temps de s'en aller. Bientôt, je pourrais voler de mes propres ailes, il me l'avait promis. Surtout depuis que je me contrôlais bien mieux. Ce n'était jamais réellement facile, mais s'était bien moins dure qu'au début. L'arrivée à New York fut donc un dépaysement complet, comme si les paysages verdoyant écossais avaient anesthésié mes connaissances du monde et de ce qu'il devenait au fur et à mesure que le temps passait. Réapprendre à vivre avec des personnes tout autour de moi, devoir composer avec d'autres membres de la famille, car s'était cela que voulait Graam, me présenter enfin à tout le monde. Oh, bien entendu, dans cette lignée, les vampires n'étaient pas nombreux. De par leur capacité étrange d'empathie, aucun d'eux ne transformait beaucoup de personnes, car pour eux, seuls certains individus étaient capable de supporter ce don et s'était pourquoi Graam avait mis si longtemps à transformer quelqu'un. En tout et pour tout, il y avait six vampires, qui se rencontraient une fois l'an généralement durant la période de juillet, -le reste du temps, ils restaient dans leur manoir aux quatre coins du monde- ainsi que quatre marqués et bientôt cinq de ce que j'avais pu en apprendre. Faire leur connaissance fut comme découvrir l'origine du Big bang, on n'arrivait jamais trop à savoir s'il s'agissait de la vérité, car beaucoup d'entre eux étaient passés maître dans l'art d’enjoliver les choses. Deux vampires sur les six étaient des femmes, qui se firent un plaisir de me donner des conseils vestimentaires, l'une d'elles était styliste et m'a bien fait comprendre qu'elle n'accepterait pas que lors de ces réunions, -auquel je pouvais assister désormais- je ne porte pas de magnifique robe. Comme si j'en avais quelque chose à faire. Le jean était une invention merveilleuse qui me permettait d'être à l'aise dans toutes les situations. Les autres me saluèrent poliment sans trop me poser de question. Graam par contre eut le droit à un panel complet de question me concernant. Pourquoi ne pas me poser directement les questions, allez savoir ! Mais étrangement, cette réunion me rappela les dîners avec ma première famille. Ceux tendus à l'extrême qui demandait un self-contrôle à toute épreuve.

Vingt et un ans étaient passés depuis notre installation à New York. Une ville prospère et pleine de merveilles. Une culture différente de toutes celles que j'avais encore connue. Dommage que je ne pouvais ressentir le goût de la nourriture. Ces années furent géniales pour se familiariser avec les nouvelles technologies, -que j'aimais tout particulièrement, surtout le hacking qui me passionnait beaucoup. Pouvoir passer outre les protections, trouver des chemins invisibles pour d'autre. Un véritable jeu- et pour voir le monde évoluer et finalement notre existence dévoilé. Lorsque la révélation fut faite, le monde changea une nouvelle fois, comme si une bombe venait d'exploser les fragiles fondations le tenant encore debout. Je sentais la peur s'instiller dans les regards et dans les cœurs. Beaucoup cherchaient à savoir si son voisin était un vampire ou un autre monstre de ce genre. Les gens devenaient paranoïaque et parfois les sentiments devenaient très lourds à porter, que ce soit de la part de ceux qui voulaient en savoir plus sur nous, ou ceux qui nous traitaient de progéniture de l'enfer. Plus rien n'allait. Graam avait décidé de repartir en écosse ou il se sentait mieux, moi, j'en avais marre de déménager, mais fis une dernière fois mes valises pour partir vers Shreveport dés le mois de mars. Une nouvelle vie m'attendait, je l'espérais, une que j'aurais choisie. Graam était d'accord avec moi cette fois, le temps était venu de nous séparer, je pouvais me débrouiller toute seule désormais. Mon savoir était assez conséquent pour que je puisse m'en sortir et entre le combat et l'informatique, je devrais pouvoir facilement trouver un travail. C'est à Shreveport que j'ai décidé de commencer cette nouvelle vie. Une fois sur place, j'ai directement pris contact avec le maire de la ville pour lui dire que j'aimerais m'installer. Un mois après, j'ai rejoint l'essaim. Et un an plus tard, je demandais à devenir justicar pour mettre à profit tout ce que Graam m'avait enseigné. C'est ainsi que débuta finalement ma nouvelle vie.

Nouvelle vie, mais quelle vie sérieusement. Qui aurait cru que servir l'essaim serait un aussi beau bordel. Bien entendu, je ne m'étais pas attendu à ce que ce soit simple. Dans la vie, il n'y avait rien de simple. Au départ, il ne s'agissait que de petite affaire, pour se faire la main. Voir des méthodes, appliquer des concepts, comprendre le fonctionnement, la manière de faire et trouver sa propre manière en s'appuyant sur les méthodes de ceux qui sont passés avant vous. Comprendre comment vos pouvoirs pouvaient vous aider pour vous sortir parfois de situation inextricable et puis le merdier à commencé. D'abord, l'explosion du croque-mitaine qui a remué le peuple vampire aux tripes. Gérer les vampires, gérer les problèmes, ça allait encore, mais ensuite, il a eu l'attentat de Philadelphie, et à partir de ce moment, alors que les hautes autorités cherchaient à remplacer les morts, le monde est  totalement partit en couille. Rien que gérer le bordel ambiant demandait un temps tellement conséquent que s'en devenait quasiment une obsession. Mais la suite allait nous demander un travail des plus ardus. Lorsque les Vrais, ce groupuscule de vampire venu de Russie et qui prônait la violence s'est pointés et a commencé à vouloir imposer sa loi, s'est à ce moment-là que j'ai compris à quoi servait réellement ce boulot. C'est à ce moment-là que j'ai compris qu'il ne suffirait pas de suivre scrupuleusement les lois, mais qu'il fallait faire en sorte de les intégrer et de les sortir légèrement de leur contexte pour pouvoir les contourner sans réellement les enfreindre. Quand je disais boulot de fourmi. Mais ce n'était pas ça le pire. Le pire dans tout ça, c'est de comprendre que malgré ma puissance, malgré mes pouvoirs et mes dons naturels de vampire, ramener l'ordre dans ce chaos allait s'avérer problématique. Non seulement parce que les autres en face étaient des vampires, plus âgés pour la plupart et donc plus fort malgré mes entraînements intensifs et la puissance qu'avait instillée Graam en moi. Mais aussi parce que derrière ce bordel, le sang coulait à flot et les humains, terrifiés mais bien décidés à ne pas se laisser faire firent naître des milices toutes plus déjantés les unes que les autres.

J'aurais alors pu me dire que s'était impossible, que rien n'allait pouvoir se réparer, mais j'y ai cru et je crois qu'au fond de moi, j'y croirais encore, parce que j'ai besoin de croire. Alors, j'ai affiné mes compétences, j'ai déjoué les plans, avec l'aide des collègues, j'ai appris, avancé, compris. L'affrontement n'était pas de mise, il ne fallait pas partir en enquêteur et durant cette période, je me suis révélé bien plus espionne qu'enquêtrice. Car si on pouvait échapper à un télépathe selon sa puissance, il était extrêmement rare d'échapper à un empathe. Les sentiments sont le fondement de l'Homme, que l'on soit humain, garou, médium, sorcier, vampire, nous éprouvions tous des sentiments et au lieu de forger des solutions sur la force brute, je me suis plutôt forger des solutions sur ce pouvoir que je possédais. Intrusif, inarrêtable, incontrôlable. Ce pouvoir que je détestais par moment parce qu'il me faisait paraître trop humaine, mais que j'utilisais constamment parce que justement, il me rapprochait de l'humain. Il m'a permis d'affiner mes méthodes, de les changer, d'utiliser ce que je savais déjà pour le combiner à ce que je venais d'apprendre. Le temps fait de vous quelqu'un de plus complet et je le remarquais de plus en plus maintenant que je n'étais plus sous la coupe de quelqu'un qui me guidait et me gardait hors d'un monde qui ne cessait de me mettre à l'épreuve. Il s'agissait ici d'apprendre de ses réussites, mais aussi de ses échecs, mais pas seulement. Il fallait tout autant apprendre de ses alliés que de ses ennemis. C'est ainsi que nous avons réussi à régler un peu le problème. Je dis bien un peu parce qu'en réalité, tout est beau dans la théorie, mais en pratique, la merde est plus compliquée à évacuer qu'on pourrait le croire, il ne suffisait pas d'un jet d'eau pour l'effacer, non, car si on se contentait de cela, elle ne faisait que s'enfoncer un peu plus en laissant des traces. Traces qui jamais ne partaient.

Mais tout cela ne serait pas une véritable histoire si elle ne faisait pas apparaître une méchante sorcière n'est-ce pas ? Comme dans les contes pour enfants. Et bien voilà, il suffisait de faire miroiter une prophétie sous le nez des plus crédules pour que les conflits reprennent, amenant alors les lycans, ennemis juré des nôtres dans la balance. Comme si on avait pas assez de bordel à gérer. Car désormais, ce  n'était plus des dons de vampire qu'il allait nous falloir pour tout régler, mais plutôt la baguette magique de la fée marraine pour tout remettre en ordre lorsqu'on aurait le temps de le faire. Bien évidemment les simples d'esprits effectuèrent un rituel, qui bien entendu n'était pas ce qu'il prétendait et forcément, le merdier reprit de plus belle. Comme si pour chaque pas qui nous ramenait près de la paix, il y avait trois pas en plus qui nous enfonçaient dans le bourbier qu'avait créer des abrutis juste par envie de puissance et de pouvoir. La mort, le sang, la haine, la peur, tant de sentiment se baladaient sur ces champs de bataille que je comprenais désormais pourquoi Graam avait évité les guerres durant ma période de stabilisation. Heureusement, je me contrôlais assez pour être utile, pour ramasser la merde, pour éliminer ce qui devait l'être. Et heureusement encore plus, certains étaient assez intelligent pour comprendre que l'union faisait la force. Grâce à cela, la déesse est finalement repartit s'amuser dans les limbes avec ses potes et bien entendu, il ne reste sur cette terre que le bourbier à effacer parce qu'enfin la paix est instaurée de nouveau chez les vampires. Les Vrais disparus de la surface de la terre permettait un retour en force du maître de la ville. Cette période-ci fut moins compliquée à gérer, mais il y avait de nombreuses choses à remettre en place, des histoires à démêlés, et croyez-moi ou non, le boulot ne manquait pas, loin de là.

Mais que serait une vie sans son boulot méritant un award pour les emmerdes en chaîne. Sans compter le fait de rester constamment sur le qui-vive finissait par vous rendre paranoïaque. Mais ce boulot serait réellement emmerdant sans sa petite bande de fanatique qui pense que parce que vous ne leur ressemblez pas, vous êtes un monstre. Je crois que vous aurez compris que ma vie n'est pas une des plus reposante, mais qu'elle me permet de beaucoup m'amuser.... ou peut-être pas.  Les vampires montrent les crocs, mais se tiennent à carreau. Malgré ces idiots, tout semble se remettre un peu en ordre, mais pour combien de temps ? Quand avant qu'un autre souci majeur ne vienne perturber cette paix encore fragile ? Il est temps de se remettre au boulot. J'ai appris que dans ce métier, avoir des indics -de confiance j'entends- pouvaient s'avérer payant. J'ai appris qu'une arme à feu pouvait être utile mais que la polyvalence des armes étaient nécessaire. -au corps à corps une dague est bien plus sympa et je ne vous parle pas de mes aiguilles enduites de différentes substances qui sont une parfaite tuerie.- j'ai appris de nombreuses choses et surtout qu'il ne fallait pas rester sur ses acquis au risque de perdre bien plus qu'on n'y pensait au départ. C'est comme ça désormais que je bosse, je ne suis plus seulement la gamine qui veut aider les autres. Je ne suis plus seulement celle qui cherche à trouver sa place. Je suis celle qui l'a trouvé et qui tente avec l'aide de ses collègues, de maintenir ce monde dans un semblant d'équilibre. Maintenant si vous voulez bien, y'en a qui sont occupé.

Spoiler:
 

Paradis artificiel
CHOIX DANTESQUE Inventé P'TI NOM Lilandrile RUMEURS J'aime les cookies eh ouais ! SESAME Validé par Iza.LE VENT D'EST Topsite mes petits gens. Le top site était mon ami cette fois-ci ^^DECLARATION J'aime c'est complexe, ça m'a retourné la tête et ça a fait germer des tonnes d'idée héhé TROMBINE Barbara Palvin



Dernière édition par Kanaelle Asher le 5/5/2016, 13:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
PARASITE

LIFE SIZE GHOSTS
Cut your ties they have lived to die. Trace your hand round an untouched land ; Or watch fortune's skill ; As it becomes invisible

Now will you be invisible?

SIGNALEMENT : Marchand de peur
HABILITIES : Ami des fantômes

DISTORTED LOVE
SOBRIQUET : Asleth
MISSIVES : 1346
ACTE DE PROPRIETE : (Ava) Odistole (code sign) Ziggy Stardust (img sign) Eden Memories (Lyrics) Muse & Mt. Wolf

 
Miša Novak
MishMish, le bricoleur-zombie qui rêve de récupérer l'esprit de Valérie Damidot


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    19/3/2016, 17:57

Bienvenue par ici lala
Justicar, c'est toujours intéressant, j'ai hâte de voir comment tu vas jouer ça coucou

_________________
 NOT OF THIS WORLD
Eerie whispers won’t let me sleep. And I know you’re in this room. I heard you sigh floating in between where our worlds collide. And I know the moment's near. Look through a faithless eye. Are you afraid to die? ’cos it scares the hell out of me and the end is all I can see

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
KNOCKING ON HEAVEN'S DOOR


Undo this storm
I can't control withering wonders, flowers that lose their shape. I lie awake and watch it all. It feels like thousand eyes. I'll be the calm I will be quiet, stripped to the bone, I wait. No, I'll be a stone, I'll be the hunter, a tower that casts a shade.

SIGNALEMENT : Le sacrifice.
HABILITIES : Déchaîner le chaos tout en ayant l'air d'un paquet de bonbons.
OFFICE : Enchaîne les petits boulots sans intérêt. Donne des cours de danse à des gamins du coin.
SERENADE : Metric || Help I'm Alive - Of monsters and men || Thousand eyes


Help, I'm alive.

SOBRIQUET : Atomique / Heda
MISSIVES : 680
ACTE DE PROPRIETE : R.S (avatar); solosand (signature); the100daily (gifs)

"Cette vie est un hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit. Celui-ci voudrait souffrir en face du poêle, et celui-là croit qu’il guérirait à côté de la fenêtre. Il me semble que je serais toujours bien là où je ne suis pas, et cette question de déménagement en est une que je discute sans cesse avec mon âme." || Baudelaire
 
Marlow D. Havenford
MJ ; Marshmarlow, la guimauve chaotique


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    19/3/2016, 18:38

Bienvenue par ici ! cute

Héhé, c'est toujours sympathique de voir l'Essaim se remplir ! Hâte de voir ce que ça va donner en jeu !

_________________
+men made madness+
She is brave and strong and broken all at once. As she speaks it is as if her existence is no longer real to her in itself, more like a living epitaph to a life that was.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
HELL COME HERE

HABILITIES : Je t'insuffle tout ce qui me chante, je caresse ton esprit et en modèle les pensées.
OFFICE : Psychologue.

INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Euh... Zig-Zig ?
MISSIVES : 719
ACTE DE PROPRIETE : .

« Toutes les choses vraiment atroces naissent dans l'innocence », Hemingway.
 
Sieghart Mönch
Alias ; Zig-zig, le Monster Munch 100% tournesol, 100% plaisir


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    19/3/2016, 18:49

Bievenue à toi !

N'empêche, j'en connais plein qui voudront que tu mènes l'enquête pour eux, c'est un peu le pays des stalkers ici hum

_________________

« La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas. »
Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
HELL COME HERE

SIGNALEMENT : Je ne suis l'enfer que de ceux qui défis l'autorité que je sers !
HABILITIES : Vampire empathe | Augure de niveau III
OFFICE : Justicar pour l'essaim. J'enquête, j'enferme, je fais parler et je mords au besoin.
INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Lilandrile
MISSIVES : 111
ACTE DE PROPRIETE : /

Il n'y a qu'un pas entre ce que l'on désire, ce que l'on veut vraiment et le choix qu'on fait. Si tu veux, je peux t'aider à choisir...
 
Kanaelle Asher
Do you want to play with the devil?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    19/3/2016, 18:58

Huhu, au moins j'aurais du travail.

Merci à vous trois pour cet accueil chaleureux

_________________


La bêtise serait de croire que sous ses crocs et ses traits se cachent uniquement un cœur de glace trop vieux pour ne pas ressentir le monde



Parce que s'était fun:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
PARASITE

LIFE SIZE GHOSTS
Cut your ties they have lived to die. Trace your hand round an untouched land ; Or watch fortune's skill ; As it becomes invisible

Now will you be invisible?

SIGNALEMENT : Marchand de peur
HABILITIES : Ami des fantômes

DISTORTED LOVE
SOBRIQUET : Asleth
MISSIVES : 1346
ACTE DE PROPRIETE : (Ava) Odistole (code sign) Ziggy Stardust (img sign) Eden Memories (Lyrics) Muse & Mt. Wolf

 
Miša Novak
MishMish, le bricoleur-zombie qui rêve de récupérer l'esprit de Valérie Damidot


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    19/3/2016, 19:00

Sissi a écrit:
N'empêche, j'en connais plein qui voudront que tu mènes l'enquête pour eux, c'est un peu le pays des stalkers ici hum


_________________
 NOT OF THIS WORLD
Eerie whispers won’t let me sleep. And I know you’re in this room. I heard you sigh floating in between where our worlds collide. And I know the moment's near. Look through a faithless eye. Are you afraid to die? ’cos it scares the hell out of me and the end is all I can see

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
HELL COME HERE

HABILITIES : Je t'insuffle tout ce qui me chante, je caresse ton esprit et en modèle les pensées.
OFFICE : Psychologue.

INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Euh... Zig-Zig ?
MISSIVES : 719
ACTE DE PROPRIETE : .

« Toutes les choses vraiment atroces naissent dans l'innocence », Hemingway.
 
Sieghart Mönch
Alias ; Zig-zig, le Monster Munch 100% tournesol, 100% plaisir


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    19/3/2016, 19:16

Écoute, si tu te sens visé spontanément, c'est que tu as des questions à te poser, papy grin
J'en resterai là ! *Repart comme un prince* arrow

_________________

« La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas. »
Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
Soigne. Vole. Aime.

— It`s nice to be important... but it`s more important to be nice! —
INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Gedauphin
MISSIVES : 3241
ACTE DE PROPRIETE : Shiya — arctic-icons

« J'ai appris que l'on pouvait presque toujours voir le bon côté des choses, pourvu que l'on prenne la décision de le faire. Bien sûr, il faut que ce soit une décision très ferme. » LMM
 
Izabelle Kennedy
ADMIN — Piou-Piou, le super oreiller en plumes de poulet blanc.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    19/3/2016, 23:32

*brosse les crocs* cute

Bienvenue sur le forum nimuqueuse
Tu dois poster ici quand ta fiche est terminée !
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
HELL COME HERE

SIGNALEMENT : Je ne suis l'enfer que de ceux qui défis l'autorité que je sers !
HABILITIES : Vampire empathe | Augure de niveau III
OFFICE : Justicar pour l'essaim. J'enquête, j'enferme, je fais parler et je mords au besoin.
INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Lilandrile
MISSIVES : 111
ACTE DE PROPRIETE : /

Il n'y a qu'un pas entre ce que l'on désire, ce que l'on veut vraiment et le choix qu'on fait. Si tu veux, je peux t'aider à choisir...
 
Kanaelle Asher
Do you want to play with the devil?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    20/3/2016, 11:12

Ahh d'accord je pensais une fois que s'était validé. Je m'y mets de suite ^^ Merci de m'avoir prévenue

_________________


La bêtise serait de croire que sous ses crocs et ses traits se cachent uniquement un cœur de glace trop vieux pour ne pas ressentir le monde



Parce que s'était fun:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
Chaton à apprivoiser

SIGNALEMENT : petit chaton du Pard
HABILITIES : métamorphe once
OFFICE : trapèziste - acrobate

INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Calli Attha
MISSIVES : 6688
ACTE DE PROPRIETE : avengedinchains & Tumblr

Les chats tout comme les roses ne griffent que ceux qui ne savent pas les prendre. # Inconnu
 
Cillian Ó Connor
PARRAIN ; Chat-volant


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    20/3/2016, 12:19

Bienvenu Mistinguette gni

Tu es toute mimi pour une Vampire

_________________
 

Spoiler:
 

[color=#006666]
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SSVF (Sorcier Sans Vagin Fixe).

SIGNALEMENT : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
HABILITIES : Pratique à haut niveau de la Magie rouge.
OFFICE : Vendeur de reptiles.
SERENADE : I'm a man ¤ Black Strobe / Vengeance ¤ Zack Hemsey

Trust in me ♪

SOBRIQUET : Le Tueur de Fun
MISSIVES : 2141
ACTE DE PROPRIETE : Aurélie (ava') / Emi Burton (signa') / Biscotte Cynique (crackship)

No sleep until I am done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel like going down and so disconnected. Somehow, I know that I'm haunted to be wanted. They say that I must learn to kill before I can feel safe. But I, I'd rather kill myself than turn into their slave. Sometimes, I feel that I should go and play with the thunder. Somehow, I just don't wanna stay and wait for a wonder.
 
Eoghan Underwood
MJ; Tragédie featuring Oedipe ; Est-ce que tu m'entends, Eo ?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    20/3/2016, 12:22

Tiens, une vampirette !
Je vois que tu as déjà fini ta fiche, alors je te souhaite une prompte validation et je te dis bienvenue sur DMTH !

_________________


Dark days, Darker nights
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SANDS OF TIME

SIGNALEMENT : #BornToBeAVictim
HABILITIES : Chimérie III.
OFFICE : Horloger & Première Dame du Chaos.
SERENADE : Hagia Sophia - Irfan


WELCOME TO THE MACHINE
SOBRIQUET : Scrabs.
MISSIVES : 4308
ACTE DE PROPRIETE : Michaux & Rimbaud (citations) ; Shiya (avatar) ; SWAN (code signature) ; Biscotte (crackship)

« J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. »
 
Yago Mustaphaï
ALIAS ; Le juif pedofourbe en papillote. Tu veux des bonbons ?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    20/3/2016, 12:54

Oh, quelle belle créature. dildo
C'est dommage de gâcher un pareil potentiel en allant vadrouiller du côté de l'Essaim. Rolling Eyes
Mais tu changeras peut-être d'avis en cours de route, qui sait ? yuhou

Bienvenue parmi nous, et hâte de te voir en jeu ! lala

_________________


Etranges frissons de métamorphose














Ressentis dans mon corps à la limite du supportable, visions de ténèbres avec la certitude d'être mort...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
HELL COME HERE

SIGNALEMENT : Je ne suis l'enfer que de ceux qui défis l'autorité que je sers !
HABILITIES : Vampire empathe | Augure de niveau III
OFFICE : Justicar pour l'essaim. J'enquête, j'enferme, je fais parler et je mords au besoin.
INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Lilandrile
MISSIVES : 111
ACTE DE PROPRIETE : /

Il n'y a qu'un pas entre ce que l'on désire, ce que l'on veut vraiment et le choix qu'on fait. Si tu veux, je peux t'aider à choisir...
 
Kanaelle Asher
Do you want to play with the devil?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    20/3/2016, 13:49

On ne sait jamais ce qui peut arriver.
Après elle a changer de métier plusieurs fois en cours d'écriture et ce n'est qu'à la dernière version qu'elle s'est mise à squatter l'essaim ^^

_________________


La bêtise serait de croire que sous ses crocs et ses traits se cachent uniquement un cœur de glace trop vieux pour ne pas ressentir le monde



Parce que s'était fun:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
BIATCH PLEAZ'

HABILITIES : Mémoire décuplée ~ Arme psychique ~ Invocatrice
OFFICE : Institutrice maternelle // Accepte de faire pas mal de choses pour quelques billets verts ...
SERENADE : I'm a bitch ~ Alanis Morisette


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Sac à doala
MISSIVES : 1996
ACTE DE PROPRIETE : As' ♥ ~ Mish' ♥²

I wanna feel passion. I wanna feel pain. Don't make me laugh. Or don't make me cry. Just make me feel. Alive.
 
Laughlin S. Valentine
MARRAINE ; Grande prêtresse du harcèlement par MP & du détournement publicitaire sauvage


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    21/3/2016, 08:36

~ Que de belles promesses dites donc gloussement

Un peu de patience encore pour le changement de couleur (go team staff superman ). Mais une fois que tu seras toute peinturlurée de rouge, prépare-toi à voir débarquer la cavalerie superman

Bon jeu ici ♥️

_________________

I know I've let you down
But now through all the hurt & pain, It's time for me to respect the ones you love mean more than anything. So with sadness in my heart, (I) feel the best thing I could do is end it all and leave forever. What's done is done it feels so bad. What once was happy now is sad. I'll never love again. My world is ending  ♠️ Komm süsser Tod
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SECRET DE CONFESSION

SIGNALEMENT : le démon qui gouverne les ombres de cette ville.
HABILITIES : Thaumaturgie - La main de destruction ; capacité à voir le monde des esprits, sentir la mort.
OFFICE : Chef de la mafia Italienne avec sa soeur jumelle.
SERENADE : I'm Shipping Up To Boston - Dropkick Murphys


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories ; Flan coco ; Pâte à choux ; La drag-queen
MISSIVES : 8446
ACTE DE PROPRIETE : Eden Memoires; tumblr

I’m gonna make him an offer he can’t refuse. LE PARRAIN
 
Lucian A. Corleone
BIG BAD BOSS Ϟ Je suis... La Drag-Queen.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    21/3/2016, 09:55

Welcome
Je suis là pour te guider

Tout d'abord, je te souhaites la bienvenue sur Drag me to Hell de la part de toute l'équipe administrative.
Ensuite, maintenant que ta fiche est achevée, je viens la modérer pour la validation.


Le personnage de ta miss est très intéressant, surtout je trouve sur son statut social avant la transformation et son caractère. Par contre j'aimerais que tu développes un peu la fin, surtout au niveau de son statut de Justicar, comment elle bosse, comment ça se passe, si tu peux ajouter un paragraphe à ce sujet dans ton histoire ça serait top. D'autant que si elle a commencé en 2008, ça veut dire qu'elle était là quand il y a eu les vrais, du coup ça dû lui faire un boulot monstre! Plus évidemment l'épisode Cinead!

_________________
Burn, baby, burn
The walking dead

Dieu ne m’a pas attaché au bas ventre un petit pieu prompt à faire son devoir, un coït rapide comme une fusillade, mais un membre chaud et doux, acide et mollement rigide, qui est l’esclave de son énormité et dont je suis l’esclave. PIER PAOLO PASSOLINI

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
HELL COME HERE

SIGNALEMENT : Je ne suis l'enfer que de ceux qui défis l'autorité que je sers !
HABILITIES : Vampire empathe | Augure de niveau III
OFFICE : Justicar pour l'essaim. J'enquête, j'enferme, je fais parler et je mords au besoin.
INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Lilandrile
MISSIVES : 111
ACTE DE PROPRIETE : /

Il n'y a qu'un pas entre ce que l'on désire, ce que l'on veut vraiment et le choix qu'on fait. Si tu veux, je peux t'aider à choisir...
 
Kanaelle Asher
Do you want to play with the devil?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    21/3/2016, 22:56

Moi et ma manie de garder les dernières années pour les développer plus tard. Mais effectivement je comprends, surtout qu'elle a le boulot parfait pour s'occuper du bordel ^^
J'ai rajouté quatre paragraphe -à défaut d'un seul, toutes mes excuses, je cause beaucoup- j'espère cependant ne pas avoir fait d'impair, et j'espère aussi que les précisions que j'ai apporté irons.
Si y'a encore besoin de modifications, faut pas hésiter ^^
Les vampires vivent super longtemps et y'a plein de chose à passer en revue.

_________________


La bêtise serait de croire que sous ses crocs et ses traits se cachent uniquement un cœur de glace trop vieux pour ne pas ressentir le monde



Parce que s'était fun:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SECRET DE CONFESSION

SIGNALEMENT : le démon qui gouverne les ombres de cette ville.
HABILITIES : Thaumaturgie - La main de destruction ; capacité à voir le monde des esprits, sentir la mort.
OFFICE : Chef de la mafia Italienne avec sa soeur jumelle.
SERENADE : I'm Shipping Up To Boston - Dropkick Murphys


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories ; Flan coco ; Pâte à choux ; La drag-queen
MISSIVES : 8446
ACTE DE PROPRIETE : Eden Memoires; tumblr

I’m gonna make him an offer he can’t refuse. LE PARRAIN
 
Lucian A. Corleone
BIG BAD BOSS Ϟ Je suis... La Drag-Queen.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    22/3/2016, 10:46

Welcome
Je suis là pour te guider

Tout d'abord, je te souhaites la bienvenue sur Drag me to Hell de la part de toute l'équipe administrative.
Ensuite, maintenant que ta fiche est achevée, je viens la modérer pour la validation.


C'est vrai qu'on sent la tentation de raconter des siècles de pérégrinations. Bin en tout cas c'est plus clair et moi ça me va. Je te laisse donc joyeusement gambader en rp avec ta miss!

J'ai le bonheur de t'annoncer
que tu es validé !
Toutes mes félicitations !



Maintenant que tu fais partie des Dragibus de Drag Me To Hell, tu peux :

♣ Remplir ton profil ;
♣ Demander à être parrainé si jamais tu te sens un peu perdu ;
♣ Créer ta fiche relationnelle ;
♣ Demander un RP ;
♣ Visiter le coin des sujets multijoueurs pour pimenter ton jeu.

PS : tu pourras demander un logement et créer une entreprise, en cas de besoin, lorsque tu auras deux mois d'ancienneté et trois RP achevés.

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter un bon jeu sur Drag me to Hell.
Amuse-toi bien, et rappelle toi, que si tu as la moindre question nous serons toujours là pour y répondre.

_________________
Burn, baby, burn
The walking dead

Dieu ne m’a pas attaché au bas ventre un petit pieu prompt à faire son devoir, un coït rapide comme une fusillade, mais un membre chaud et doux, acide et mollement rigide, qui est l’esclave de son énormité et dont je suis l’esclave. PIER PAOLO PASSOLINI

Revenir en haut Aller en bas
 
 
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Tu vois ces crocs ? Fais gaffe que ce soit pas dans ta gorge qu'ils se plantent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sorcière, Sorcière, fait gaffe à ton derrière !
» « Fais gaffe avec ces ciseaux... »
» Fais gaffe, t'as les chevilles qui enflent. [Pv Makkuro]
» Alys - Dans le langage des filles ça s’appelle un vent. Fais gaffe tu vas t’enrhumer !
» Fais gaffe, t'as un oeil qui part en vrille. [Pv Isma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL ::  :: Registre des présentations :: Circus of the Damned-