AccueilAccueil  Tumblr DMTH  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Bienvenue sur DMTH Invité love01
PRENEZ LA ROUTE DE BÂTON ROUGE, SUIVEZ NOUS SUR LA V2 !
   

Partagez | .
 

 Are you afraid of the death? [ Caly' ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Are you afraid of the death? [ Caly' ]   15/5/2010, 16:18


Sweet dreams are made of this.
Who am I to disagree?


    La révélation avait des bons comme des mauvais côtés. Effectivement, les vampires pouvaient sortir tranquillement, avoir des petites affaires ou encore avoir des en-cas grâce à des humains complètement fous et qui aimaient ressentir la souffrance des crocs d’un immortel dans leur chair. Cette nouvelle vie, j’y prenais goût avec mon affaire, mes petites humaines et surtout ma liberté de vivre ma réelle identité. Au final, il n’y avait pas beaucoup de changement dans les alentours, juste des quartiers qui s’aménageaient au grès des populations. Je m’attendais à voir des manifestations à cause de l’installation de ma race comme d’autres espèces mythiques comme les sorciers ou encore les lycans. Et bien, non. Rien ne montrait que la situation était totalement anormale. Les habitants continuaient leurs petites vies, peut-être avec une sensation d’insécurité malgré des règles strictes pour chaque race. Pourtant, qui pourrait faire confiance à un vampire ? Moi-même, je ne fais pas confiance à mes semblables alors comment des mortels pourraient-ils avoir un sentiment de confiance envers nous ? Ils étaient si stupides de croire que nous allions rester tranquillement de notre côté afin de ne pas faire de vague. En même temps, depuis notre découverte, des humains ont su reprendre le dessus face à leur peur de l’inconnue. Oui, j’avais rencontré l’une de ses redoutables chasseuses de sang qui naviguaient dans mon bar. Cela faisait quelques temps déjà que j’entendais parler de ses êtres sans pour autant avoir la malchance d’en rencontrer une dans les environs. Franchement, je ne pouvais pas croire une chose pareille ! Des humains ? Prendre du sang d’un vampire ? Cela me semblait impossible. Enfin maintenant, je sais que c’est possible. Qui aurait pu croire que c’était si facile ? Evidemment, en connaissant parfaitement les faiblesses de ma race, les choses étaient forcements plus simple. Ils avaient certes un avantage sur nous mais qu’importe. En rencontrant cette jeune femme, je ne pensais certainement qu’elle était l’une de ses maudites voleuse de sang ! Qui aurait pu le prédire ? Aucun signe ne le prouvait et comme un imbécile, je suis tombé dans le panneau.

    Depuis cette rencontre, je veux une vengeance ! Oui, je veux la voir souffrir face à mes tortures ! Pensait-elle s’en sortir aussi facilement ? Sans aucunes égratignures ? Pauvre sotte ! Certes, elle m’avait pris au dépourvu en appliquant ses charmes sur moi. Une faiblesse qui m’avait couté assez cher comme ça. Ce soir-là, je faisais le tour d’un quartier malfamé où la vente du sang de vampire était assez régulière. Ses activités étaient forcement hors la loi pour les humains qui se risquaient à se genre de commerce. En traversant la longue rue, je n’avais qu’un seul but : la retrouver ! Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de constater que notre sang avait énormément de succès auprès de la population en voyant les prix et surtout la rapidité de vente du produit. En seulement quelques minutes, un stand avait déjà vendu ses quelques poches de drogue à des clients complètement tarés face à l’attente. Je n’en croyais pas mes yeux de voir autant de folie autour de notre sang ! Pendant un moment, je pensais que ce n’était qu’une mauvaise blague de la part de mes habitués du Guilty et pourtant, je devais admettre que ce marché était fleurissant dans cette ville. En continuant mon chemin, des personnes observaient sans cesse les différents stands vides en tremblant comme des vulgaires feuilles. Effectivement, ils étaient en état de manque assez important. Je commençais à croire que les chasseurs de sang envahiraient de plus en plus le quartier des vampires afin de répondre à la demande de plus en plus importante. En réalité, en m’engageant dans cette rue, je ne pensais pas être dans l’insécurité la plus totale ! Il suffirait d’un jeune humain qui m’attaque par derrière avec une chaine en argent et hop ! Le business de cette drogue était finalement trop important pour retrouver cette stupide humaine ! Certes, j’arriverais la reconnaître mais comment faire pour explorer la totalité de cette rue en espérant ne pas perdre une goutte de mon sang ? Je n’en savais rien !

    Cependant, la chance semblait me sourire. Je n’avais pas pu me tromper face à tant de beauté. Elle aurait pu faire une carrière de mannequin ou peut-être une marquée pour un vampire ou encore une simple danseuse dans un bar. Et non, il fallait qu’elle utilise ses charmes afin de devenir une hors la loi. Je n’allais sûrement pas la laisser disparaitre aussi facilement à présent qu’elle se trouvait à quelques mètres de moi. Pourtant, je réfléchissais à une tactique afin de ne pas me faire remarquer par celle-ci. Je la suivais discrètement dans un silence absolument paniquant. Comme une sotte, elle avait scellé son destin en empruntant une ruelle inconnue du grand public de ses lieux. Quand, je le dis que les humains ne sont que des stupides créatures ! Je me poste devant l’entrée de la ruelle qui est aussi la seule sortie de celle-ci pour mon plus grand bonheur : une voix sans issue. Je n’en revenais pas de voir tant de bêtises. La pleine lune refléta mon ombre sur le sol. Au fur et à mesure que je m’approchais d’elle. Mon ombre s’agrandissait sans pour autant qu’elle n’aperçoive mon visage. J’allais enfin jouer à mon jeu préféré ! Et maintenant, c’est moi qui mène la danse…
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Are you afraid of the death? [ Caly' ]   16/5/2010, 00:25

    Une proie était une proie, Càly se fichait bien de ceux qu’elle drainait. Elle ne se souvenait que rarement d’eux, elle n’était pas là pour faire des sentiments. Hommes, femmes, jeunes, anciens, c’était du pareil au même pour Càly car au final, ils étaient tous pareils : arrogants et tellement surs d’eux qu’il se laissait berner par des regards cajoleurs et des sourires aguicheurs. Ils aimaient leurs groupies, ils aimaient fascinés, c’est pourquoi il suffisait simplement de les attirer, les flatter et ils tombaient dans vos filer. Une chaîne en argent, un peu d’eau bénite et le tour était joué.
    C’est donc comme d’habitude, sans changer son plan, que Càly pris en chasse Sevastian, un vampire assez âgé dont le sang se vendrait donc très cher. Elle s’empara de sa confiance en rodant près de son bar pendant plusieurs jours avant de passer finalement à l’acte de façon rapide mais efficace. Elle hésita à le tuer mais vu son rang, elle préféra le laisser en « vie » malgré la haute probabilité de représailles. Tant pis, elle l’attendrait de pied ferme. Son boulot terminée, elle s’éclipsa rapidement au guidon de sa moto rutilante et jeta les poches de sang au frais, fière de sa récolte de la nuit. C’était une habitude pour elle et elle ne ressentait plus aucune émotion face aux mutilations abjectes qu’elle faisait supporter à ces créatures. Mais n’étaient-ils pas des êtres abjects ? Des êtres voués à tuer, à se nourrir de sang humain ? Chaque jour elle se remémorait ce qui s’était passé cette nuit quand elle avait 5 ans et ce souvenir la confortait à chaque fois dans son choix.

    Le rituel après la récolte de sang était lui aussi toujours bien rodé, elle envoyait certaines commandes à des clients fortunés et désireux de garder leur anonymat et pour le reste, elle le vendait à des dealers ou elle-même, bien qu’elle n’aimait pas faire le sale boulot et se voir confronter à des drogués comme elle. C’est pourtant ce qu’elle fut obligée de faire un soir où l’un de ses contacts l’avait lâché. Le sang datant un peu, elle devait le vendre rapidement histoire qu’il ne se perde pas et que Càly n’ait pas bossé pour rien. La nuit tombée, elle descendit donc de son appartement pour se rendre dans les rues des dealers, celles où les drogués et accros en tout genre traînaient et cherchaient quelques gouttes de nectar vampirique à se mettre sous la dent. Ils étaient tous pathétique et Càlypso détestait les côtoyer. Inconsciemment, elle savait qu’ils n’étaient que le reflet d’elle-même et ça, elle ne le supportait pas. Faire la sourde oreille était plus simple.

    Mais bien heureusement pour sa santé morale, son stock fut liquidé bien rapidement ce qui lui permis de pouvoir rentrer chez elle au bout d’à peine une heure. Impatiente de retrouver son lit, elle décida de prendre un raccourci, le genre un peu glauque mais elle ne risquait rien, enfin c’est ce qu’elle croyait. Car elle ignorait encore que pour une fois, la proie, c’était elle et que depuis déjà quelques dizaines de minutes, elle était traquée par son ancienne victime, avide de vengeance.
    Marchant d’un pas assuré, sans vraiment regarder devant elle, elle ne remarqua pas la silhouette imposante qui l’attendait patiemment au bout de la ruelle sans issue. Ce n’est qu’en arrivant à sa hauteur qu’elle sursauta à la vue de cet homme devant elle et quand finalement elle le reconnut, elle ne ressenti aucune peur, plutôt de l’amusement. Finalement, il avait fait vite.

    « Tiens, bonsoir. Pardon, j’aimerais passer, merci. » dit-elle en regardant dans le vague sans prêter aucune attention au vampire qui se postait devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Are you afraid of the death? [ Caly' ]   21/5/2010, 23:23

    Un humain devait rester un humain. Ainsi, il devrait rester à sa place sans broncher en essayant de vivre une vie normale avec son espèce. Pourquoi certains essayaient-ils de recevoir de l’adrénaline grâce à des exploits stupides comme la vente du sang des vampires ? Je ne pouvais comprendre le bien fondé de la chose et surtout accepter ce nouveau marché qui allait prendre petit à petit le sang de notre race juste pour le plaisir d’humain en manque d’animation et d’action dans leur vie de tout les jours. En retrouvant cette jeune femme, je savais pertinemment que je ne pourrais pas oublier ma colère ainsi que ma haine envers elle. Évidemment, en marchant fièrement dans les rues, on ressentait son assurance à chaque pas avec une pointe d’hypocrisie dans l’air. Je ne pouvais pas supporter de la voir s’en sortir aussi facilement en gagnant de l’argent sur mon dos.

    Ma silhouette avait pris place dans la petite ruelle. Aucune peur de la part de la jeune femme. Cependant, en arrivant à ma hauteur, j’avais compris qu’elle n’avait eu aucun mal à me reconnaître. Malgré un sursaut, la demoiselle montrait plus de l’amusement que de la peur en cet instant. N’avait-elle toujours pas compris qu’elle risquait sa vie en me défiant de la sorte ? Évidemment, elle devait se sentir beaucoup plus puissante que moi à cause de son exploit datant de quelques jours. Croyait-elle vraiment s’en sortir comme la dernière fois ? Il faut croire que oui.

    « Tiens, bonsoir. Pardon, j’aimerais passer, merci. »

    Arrogance. Elle passa doucement à mes côtés sans prête la moindre attention a ma réaction. Je restais là, complètement sous le choque d’une telle réaction. Il faut dire qu’elle avait un sacré culot de partir en tenant à peine compte de ma présence. J’entendais des claquements réguliers sur le sol qui s’éloignaient doucement de moi. Son ombre disparaissait petit à petit dans les ténèbres. Le vent souffla une dernière fois avant de ne plus ressentir sa présence dans ses lieux. La jeune femme pensait qu’elle devait être en sécurité à présent puisque je n’avais pas encore suivi et pourtant. En quelques secondes, je retrouvais sa trace avant d’attraper sa gorge afin de la bloquer contre le mur qui se trouvait juste derrière en elle en claquant bien fort sa pauvre et misérable boîte crânienne contre le béton. Après plusieurs coups assez violent, elle commença à saigner pour mon plus grand plaisir.

    Bonsoir. Alors, on voulait prendre mon sang sans mon autorisation ? Vilaine fille ! Tu vas être punie…


    La soulevant d’une seule main, il l’a balança à l’autre bout de la ruelle avant qu’elle ne termine sa course contre une poubelle qui l’avait sans doute aidé à rester en vie encore quelques instants. En arrivant à sa hauteur, je l’avais prise par les cheveux en la regardant avec attention afin de prendre goût à sa souffrance qui s’affichait sur son visage. Pourtant, le jeu semblait bien trop simple …
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Are you afraid of the death? [ Caly' ]   31/5/2010, 13:47

    Elle savait bien qu’elle prenait des risques mais elle s’en fichait. La vie était une suite infinie de risques à prendre, de choix à faire. Elle avait fait les siens, bons ou mauvais, mais il ne s’agissait plus maintenant de revenir en arrière ou de se poser des questions. Aussi surprenant que cela pouvait être, peu de vampires s’en prenait à leurs bourreaux, à ceux qui prenaient tous les risques pour leur prendre quelques fioles de sang. Càlypso n’avait jamais compris ceci mais elle s’en était très bien accommodée, pas la peine de vous expliquer pourquoi d’ailleurs. Mais quand elle reconnut Sevastian devant elle dans la ruelle, elle ne fut pas surprise. Que ce fusse lui ou un autre, elle l’aurait ignoré. Il ne servait à rien de provoquer un vampire qui de toute façon avait déjà un plan bien construite dans sa petite caboche de mort-vivants. Malgré tout, elle fut surprise qu’il n’attaque pas plus vite, ce qui ne lui donna que quelques minutes de plus pour se préparer aux douleurs qu’elle allait ressentir.

    Le choc fut rapide et concis. En quelques secondes, sans même avoir le temps de prendre une nouvelle inspiration, Càly se trouva entre un mur et la main bien trop serrée d’un vampire en colère. Elle ferma les yeux alors qu’il frappait son crâne fragile contre ce mur de briques dégueulasses et essaya de ne pas se conduire comme une petite gamine apeurée suppliant de faire preuve de pitié. Elle n’avait sur elle qu’une chaine et une dague en argent, choses que n’allaient pas lui être d’un grand secours dans cette situation. Inconsciemment, elle sourit à l’élocution du vampire. Le voir se défendre comme ça était presque jouissif, comme quand on blesse un animal et qu’il perd la raison sous le poids d’un sentiment de vengeance trop fort. Les vampires n’étaient que des animaux attirés par la faim et leurs instincts primitifs ce qui les rendaient si facilement cernables.

    Et puis, elle se sentit voler dans les airs, percutant à sa chute une surface plus ou moins dure qui épargna sa cage thoracique. Il s’approcha encore, les yeux injectés de colère et alors qu’il rapprochait son visage d’elle, elle lui cracha à la figure. Attaque bien inutile mais dont la signification restait forte. Elle réussit alors tant bien que mal et malgré la douleur à lui transpercer la cuisse avec sa dague, lui assénant alors une douleur certainement aussi forte que celle qu’elle ressentait et ne put s’empêcher de répondre au vampire, sans penser au danger.

    « Pauvre petit, comme ça on est vexé de s’être faite avoir par une faible et frêle humaine ?! Vas-y, tue-moi ! Sois ce que tu es au fond : un être vicieux, fourbe et monstrueux. Arrête ton petit jeu de séducteur vampire ! »

    Son nez pissait le sang et ses mains étaient égratignées à vif mais la douleur était supportable. Elle ne serait jamais plus grande que la perte d’un être cher.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Are you afraid of the death? [ Caly' ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Are you afraid of the death? [ Caly' ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» [Validée]Death The Kid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL ::  :: Never Forget-