AccueilAccueil  Tumblr DMTH  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Bienvenue sur DMTH Invité love01
PRENEZ LA ROUTE DE BÂTON ROUGE, SUIVEZ NOUS SUR LA V2 !
   

Partagez | .
 

 SAM ♣ sans pudeur, ni morale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 19:47

Samuel Tomas Meritum
âge. Vingt cinq ans
date et lieu de naissance. le 25 septembre 1985 à Londres.
nationalité. Anglaise
camp. Mal.
classification. Dangereux
état civil. Célibataire, inutile de m'encombrer de choses inutiles.
lieu d'habitation. Midtown
métier. accessoirement projectionniste.
étiquette qui vous est collé. Fou pour certains, Dieu pour d'autres. Je suis l'archétype même de l'homme que l'on aime détester. Le salaud de la ville qui attire pourtant ces dames, inexorablement. À croire que plus on les repousse, plus elles s'accrochent.

Qui je suis
CES PETITS DETAILS QUI ME DEFINISSENT


traits de caractère. Ma personnalité ? Plus sombre encore que les ténèbres. Tenter de s'y plonger revient à se lancer sans retenue dans un abîme sans fond. Que suis-je ? Un mélange subtil d’intelligence et de cruauté, un être sans pitié, doué de ruse et maniant les mots avec adresse. Lorsque l'on me croise pour la première fois, mon empreinte reste en mémoire comme celle d'un homme séduisant. La seconde fois, lorsque l’on s’attarde un peu à me découvrir, il n’est pas rare d’être surpris voire effrayé. Je passe mon temps à observer, analyser, comprendre et déchiffrer. Ce qui me permet de trouver les répliques les plus cinglantes et de savoir à l’avance que je vais devoir affronter. J'accueillerai toujours l’inconnu avec ce sourire en coin insupportable et irrésistible. La malice et l’arrogance qui se dégagent de moi sont presque palpable. Mon aura est semblable au charisme d'un être immortel, c’est-à-dire inoubliable. N’avez-vous jamais connu une personne qui vous hypnotise au point de vous amenez à vous retourner sur son passage, à la fixer pour y découvrir la faille qui vous permettra de comprendre cette chose que vous saurez décrire ? Cette « chose » je la porte sur moi. C’est l’attirance du mal, du danger. Je n'ai pas ma langue dans ma poche et n'hésite pas à balancer ses quatre vérités à un type qui m'agace. Bagarreur et impulsif je peux me révéler très calme et très agaçant lorsque je me joue d'un être. Je suis cruel, hautain, méchant, c'est dans ma nature, ce n'est pas un jeu ou une image que je m'amuse à donner, ce n'est qu'une infime partie d'un caractère bien plus noir. Je suis homme à détester la terre entière, et celle-ci me le rend plutôt bien.

occupation diurne. Si je ne rends pas la vie à des êtres étant loin de le mériter je travaille comme projectionniste au cinéma de la ville. Emploi sans ennui où l'on ne vient pas me chercher, je suis à l'écart des hommes et peux profiter sans entendre leurs murmures d'ignorants. Le cinéma, voilà l'une des rares choses que j'apprécie chez mes contemporains.

manie, habitudes & goût. Je n'ai pas de manies récurrentes, certes quelques gestes répétitifs font partis de mon quotidien mais peu de choses se répètent. Cela pourrait se révéler une faiblesse, les habitudes sont un piège, un engrenage que je préfère éviter. Si je devais néanmoins en citer, je parlerais du malin plaisir qui envahit mes entrailles chaque fois que je ramène un mort à la vie, de la sensation vivifiante qu'est d'avoir ce pouvoir sur autrui. J'ai le besoin de sentir cette puissance entre mes mains, elle me fait me sentir unique.

nécromancie & vaudou. J'agis surtout, et avant tout, pour moi-même. Mes tarifs ne sont pas des plus attractifs du marché mais je ne travaille pas officiellement de cette façon là, pourquoi pensez-vous que j'ai cet emploi de projectionniste ? On vient me trouver - si je daigne me laisser prendre - afin de ramener dans le monde des vivants des êtres peu recommandables. Il m'arrive bien souvent de réanimer des hommes pour mon propre service, certains d'entre eux me jurant reconnaissance éternelle pour cette nouvelle existence.

conviction. Mon opinion ? Je ne surprendrais probablement pas grand monde en disant que je n'en ai strictement rien à faire ! Avant ou après cela n'a pas changé beaucoup de choses pour moi. Il faut dire que connaissant l'existence d'un monde plus grande que quiconque le pensait je n'ai pas été surpris. Entre nous, cette révélation n'a fait qu'accroître mes affaires.

signes particuliers. Une cicatrice. Une balafre trouvant sa source sous mon oreille gauche pour aller mourir sur ma clavicule opposée après être passée par ma nuque. Autrement, un tatouage entre les deux omoplates représentant la Faucheuse. Vous avez dit le Mal ?


Dernière édition par Samuel T. Meritum le 12/5/2010, 11:55, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 19:47

Une histoire extraordinaire
TOUTES CES EPREUVES ONT FAIT CE QUE JE SUIS


histoire.

Let you fall in the arms of the hell.


♣ Le doux parfum du brasier de l'Enfer, et le silence des ténèbres. La nuit déposait sur Shreveport son lourd drap de soie noir et parmi l'ambiance apocalyptique survint un homme. Son aura ensorcelait les âmes vagabondes et au son de sa voix l'inconnu maîtrisait les sens de ceux qui l'approchaient de trop près. Il n'était pas de ces hommes à la beauté surnaturelle, il n'était pas un être éternel, il détenait le secret des essences. À force de pratique ? Ou était-ce simplement inné ? Le mystère qui émanait de l'homme le rendait plus attirant encore et le danger qui transpirait de son entité plaisait à l'humain qui le croisait. Qui était donc cet homme invitant inconsciemment à la luxure et au sadisme ? Comment un simple mortel pouvait-il provoquer un tel effet ? L'histoire commence en mille neuf cent quatre vingt cinq. Ne jamais se leurrer, le Mal naît bien souvent de l'innocence, là où il est certain de puiser sa force.

Un hurlement parmi la tempête, le cri d'un enfant. Le vent soufflait au dehors dans une symphonie aussi fascinante qu'effrayante, sifflait dans les ruelles de Londres tel les plaintes d'un mourant. Si l'on associait la météo du jour de sa mise au monde au développement de l'enfant personne ne contredirait le fait que l'âme de Samuel Tomas Meritum était aussi noire que l'était le soir de sa naissance. Le Mal avait alors épousé un visage enfantin et cachait bien ses actions derrière de simples sourires mêlant déjà ruse et cruauté. L'enfant grandit dans les bas-fonds de la capitale et aimait à passer ses nuits dehors, il y sentait la crainte d'autrui et le parfum d'une liberté qui lui tendait les bras. L'ombre due aux éclats lunaires agrandissait chaque bâtiment, chaque corps, tout figurait comme éternel et doué d'un semblant de magie, tout paraissait infini tout comme la postérité que désirait chaque jour un peu plus le jeune Meritum. Ses parents n'étaient pas des modèles pour le garçon, non pas qu'ils étaient de mauvais bougres mais simplement qu'ils étaient fondamentalement agréables, généreux et d'une humilité sans pareille. Ils dégoutaient leur fils aîné qui ne les considérait uniquement comme des intermédiaires entre le néant et l'existence, de simples porteurs n'ayant qu'un rapport distordu avec les fonctions qu'on leur assimilaient.

Si l'enfance fut un simple prélude au démon qui semblait devenir Samuel, l'adolescence devint le véritable fer de lance de l'homme que chaque habitant de Shreveport connaîtra. Solitaire, voyant son succès auprès de la gente féminine amplifier au fil des jours et des semaines, il s'essaya à la manipulation. Samuel devint - trop - vite maître des mots, rhétoricien de génie et fin escamoteur. Se dessinait alors la plus belle arme de l'anglais, son atout le plus redoutable et si sa personnalité sombrait de plus en plus, Samuel ne se refusait pas aux Enfers, aurait-il vendu son âme au Diable ? Certains s'accorderaient à dire qu'il en est sa réincarnation. Le Malin, quelle appellation appropriée pour désigner au jeune homme. Médium de naissance, le garçon avait découvert bien assez tôt ses facultés surnaturelles, et si la sienne résidait dans le contrôle de l'élément feu, cela ne lui suffisait pas. Quelques années plus tôt il avait rencontré un homme dont la description physique n'était pas aisée à faire, une sorte de Mr. Hyde, qui lui apprit l'art de la nécromancie. Lorsque Samuel comprit ce don il était capable, il n'en fut pas le moins du monde effrayé, sa seule réaction fut l'un de ses sourires dont il a le secret. Il savait qu'il pourrait tiré des morts une force colossale et que rien ne serait capable de l'arrêter.

L'année de seize ans, le jeune homme ainsi qu'Aslander - de trois ans son cadet - perdit ses parents et rien n'était n'écartait totalement Samuel de la disparition de leurs géniteurs. Et si quelques soupçons pesèrent sur l'adolescent, personne n'était en mesure de prouver une telle accusation et l'incendie dans lequel mourut le couple Meritum fut déclaré accidentel. Ce fut donc les États-Unis qui se dessinèrent pour les deux frères, la ville de Shreveport, en Louisiane, deviendrait leur point d'attache. Si le plus jeune accepta la garde son oncle, Samuel ne vit jamais le visage de son nouveau « responsable légal » et disparut dès que ses pieds foulèrent la terre américaine. Là-bas, il devint définitivement l'homme que tout le monde connait à présent. Populaire auprès des femmes - parfois même de la gente masculine - Samuel se contente d'éviter le contact, les autres hommes le dégoûtant. Solitaire et mystérieux, plus il tente de s'éloigner du commun des mortels, plus celui-ci semble lui courir après. Au fond, cela lui plait, et son air machiavélique prend toute son ampleur lorsqu'il se délecte du malheur d'autrui. Aujourd'hui, après la révélation, son succès n'a fait que grandir et il s'en réjouit plutôt.

La seule ombre de son histoire se résume en un prénom, deux syllabes et la beauté d'un être céleste. Si le Diable semble posséder le jeune homme, le charme qui s'échappe de l'inconnue qu'il cherche désormais paraît être celui du Malin. Jouet de la fatalité, il n'est pas le seul à courir après ce mystère. En effet, l'homme - pardon le vampire - avec lequel il en était venu aux poings le soir de l'irruption de la demoiselle désire également retrouver la jeune femme. Tous les deux aussi démoniaques qu'ils sont séduisants se retrouve avec un objectif commun, le duel entre les deux hommes s'annonce des plus intéressants.



test rp.

I'm the fantom in your nightmare.


« Cesse de te comporter comme l'un d'eux ! » « Et toi comme un ignorant. » Cracha Samuel a son petit frère. « Ils ne sont rien dans l'Histoire du monde. L'immortalité est un fléau pour qui cherche la gloire. Jamais un vampire ne marquera les temps, avoir une échéance donne à tous tes actes une valeur bien plus grande. En tant que mortel, ton implication dans tes convictions sera reconnu. Ne me compare plus jamais à l'une de ces aberrations de la nature Aslander. » « Voilà ton erreur. Tu cours après cette éternité, pourquoi vouloir rester dans les mémoires dans ce cas là ? » L'ainé des frères Meritium regardait son cadet avec ce sourire en coin qui le définissait tant. Cet air satisfait, hautain, qui plaisait tant aux femmes. Le réanimateur soupira. Depuis trop longtemps il tentait d'expliquer à son frère une chose que lui seul pouvait comprendre. Si le cadet éprouvait un amour inconditionnel pour le premier né, ce dernier daignait tout juste lui adresser la parole. Depuis trop longtemps Sam sentait l'infranchissable faussé qui les séparait. Jamais il n'avait cherché à se rapprocher d'Aslan' car en sachant que celui ci était fondamentalement la cause était perdu. Ou alors ne voulait-il simplement pas l'avoir sur son chemin, crainte d'un ennemi dont il pourrait avoir pitié ? Secouant la tête avec dépit, Samuel se leva pour quitter le café où tous deux s'étaient retrouvés. Rien ne le retenait et surtout pas les utopies et les espoirs chimériques d'un garçon au sortir de l'adolescence. Il toisa les environs avec mépris et rejoignit la rue, Aslander sur ses talons. Jetant un vif coup d'œil à la rue, il se tourna ensuite vers le jeune homme « Regarde les, s'évertuer à vivre dans un monde où chacun agonise. Ils sont enfermés dans une cage, refusant de voir au delà des limites qu'on leur impose. Je ne m'en plains pas, ils n'en sont que plus facilement manipulables, quoique ça peut se révéler ennuyant, mais ne te laisse pas désabuser Aslander. Rester dans leurs mémoires et les savoir tremblant d'effroi à la simple sonorité de mon prénom est un plaisir grisant. Parce qu'à la réminiscence de l'un de mes actes ils se diront : cet homme là, il dépassa les vampires en bien des points, il prouva dans sa quête de pouvoir que ceux-ci ne sont que des usurpateurs et que sa cruauté n'avait d'égale que son arrogance. » Il n'attendit pas une réponse de son fraternel, las de devoir lui conter les défauts de l'immortalité et le parallèle entre sa soif de gloire et son orgueil grandissant.

Si le jour rayonnait de tout son éclat sur la ville, l'humeur de Samuel était à son point le plus sombre. Ce nouvel entretien avec Aslander l'avait énervé. Il comprenait que cet idiot - car c'était ainsi qu'il le désignait - se trouvait être sa seule faiblesse. Comment pouvait-il éprouver de l'estime pour un autre que lui-même ? Sans doute parce que ce dernier était capable de lui tenir tête, ce qui se faisait de plus en plus rare. Passant sa main sur sa cicatrice il n'entendit pas se faufiler une jeune femme aux traits familiers. Cependant il sentit sa présence et accueillit cette cliente régulière avec un sourire à la commissure de ses lèvres. En réalité, celle-ci était une intermédiaire, elle faisait bien souvent le lien entre le nécromancien et ceux qui désirait ses services. Cette fois-ci la tâche était ardue mais quel meilleur plaisir ? Il donna ses conditions, impose un tarif et disparut dans l'immeuble qui abritait son loft. N'étant pas de ces hommes se pressant pour se rendre à une rencontre, Samuel prit le temps de prendre une douche, de se changer puis de manger un morceau avant de vêtir son blouson et disparaitre à nouveau dans le tumulte des rues de Louisiane. Les habitants de la ville connaissait l'existence des vampires et des autres monstres qu'abritaient leur continent mais ne paraissaient pas s'en inquiéter, du moins en apparence puisque tous les humains peuplant Shreveport portaient en eux la crainte des rôdeurs nocturnes. L'anglais les trouvait pitoyable, inutile de chercher légendes et mythes pour réveiller la peur des lignes des conteurs d'autrefois, lui-même incarnait ce que chacun craignait. Le Mal n'était pas toujours enchaîné au corps le plus évident, non bien au contraire, il choisissait le charme mais le charme à la Samuel, l'attirance. Arrivé devant le cimetière, il perçu une ombre qu'il ne connaissait que trop bien. « Je ne pensais pas t'effrayer à tel point que tu me suives, Sevastian. »


famille.

Butterfly and hurricane

La seule famille de Samuel se résume à son cadet, Aslander. Rien n'est à raconter si ce n'est que le jeune homme semble être l'unique être pour qui le nécromancien ait de l'affection, ou du moins une once de respect. Leurs parents sont décédés il y a bien des années, l'aîné étant loin de les regretter. Et si leur Oncle les a accueillit et a toujours tenté de prendre soin d'Aslander, notre protagoniste, lui, ne prit jamais la peine de mettre un pied dans son habitation, préférant prendre la poudre d'escampette dès son arrivée sur le sol américain. L'occasion était trop belle, l'appel de la liberté trop abondant en offrandes pour de nouveau s'enfermer dans un quotidien monotone.



pseudonyme. cruyff
âge. 17 ans
code du règlement.
avis général à propos du forum. superbe ♥ et puis l'ambiance à l'air géniale !
avatar utilisé. ed westwick


Dernière édition par Samuel T. Meritum le 14/5/2010, 14:45, édité 42 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SECRET DE CONFESSION

SIGNALEMENT : le démon qui gouverne les ombres de cette ville.
HABILITIES : Thaumaturgie - La main de destruction ; capacité à voir le monde des esprits, sentir la mort.
OFFICE : Chef de la mafia Italienne avec sa soeur jumelle.
SERENADE : I'm Shipping Up To Boston - Dropkick Murphys


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories ; Flan coco ; Pâte à choux ; La drag-queen
MISSIVES : 8446
ACTE DE PROPRIETE : Eden Memoires; tumblr

I’m gonna make him an offer he can’t refuse. LE PARRAIN
 
Lucian A. Corleone
BIG BAD BOSS Ϟ Je suis... La Drag-Queen.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 20:14

Bienvenue heart
Bon courage pour ta présentation.

_________________
Burn, baby, burn
The walking dead

Dieu ne m’a pas attaché au bas ventre un petit pieu prompt à faire son devoir, un coït rapide comme une fusillade, mais un membre chaud et doux, acide et mollement rigide, qui est l’esclave de son énormité et dont je suis l’esclave. PIER PAOLO PASSOLINI

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 20:18

*Mode groupie on*
EDDDDDDD :005/:

*off*

Bienvenue et bon courage ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 20:25

Bienvenue Monsieur :024/:
Bon courage pour ta fiche et merci d'avoir pris mon scénario ^^
Hâte de lire ta fiche de présentation en tout cas. Le mal est dans la place les amis ....
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 20:38

Ed w. ♥
Bref, bienvenue et bon courage pour ta fiche =)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 20:40

Ed :004/: Bienvenuue :018/: & bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:05

Encore un ! xD, t'as trouvé un trèfle à quatre feuille ou quoi, Sev ? xD
Bienvenue Sam et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:14

Pas du tout. J'ai juste du goût pour mes créations de scénarios ... Pas comme certaine :041/:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:16

J'ai du gout, crétin >.<
Lennox est meilleur que toi au pieu, nah !
*dit la fille qui n'a encore tester aucun des deux...*
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:18

On verra bien quand il sera dans les environs mais pour le moment, moi je suis là et pas lui ... C'est bête!
Après, tu peux toujours rêver pour tester mes talents, ma belle.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:29

Tu ne figure pas dans mes rêves désolé. Je ne t'accorde même pas le privilège de mes cauchemars. N'y compte pas, je ne te suppliais pas pour si peu
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:37

    :047/: :cdesmalades:

    Et sinon merci à tous :031/:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:39

Des malades ? Ariel! Il a bien dit : DES malades. Donc, tu es une malade aussi (Y)
Derien voyons ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:41

Oui, je dois l'être pour trainer avec des vampires; Et trainer avec toi me donne doublement le droit à cette appellation, il faut croire...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:43

Lis les autres fiches Samuel, et tu verras qu'on est tous des barjots XD
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:44

    C'est pas plus mal, je me sentirais comme chez moi comme ça
    Et puis au besoin je calme tout ça moi :033/:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:50

Ah, Ah, l'espoir fait vivre. XD
Il va falloir que tu prouves que t'es à la hauteur si tu veux nous calmer ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:51

    Ne te fais pas trop de soucis pour ça (a)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:53

Enfin, un humain intéressant :050/:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:54

    Et encore, tu risques d'être surprise.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:56

Quel dommage que tu sois seulement de la nourriture périssable ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SECRET DE CONFESSION

SIGNALEMENT : le démon qui gouverne les ombres de cette ville.
HABILITIES : Thaumaturgie - La main de destruction ; capacité à voir le monde des esprits, sentir la mort.
OFFICE : Chef de la mafia Italienne avec sa soeur jumelle.
SERENADE : I'm Shipping Up To Boston - Dropkick Murphys


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories ; Flan coco ; Pâte à choux ; La drag-queen
MISSIVES : 8446
ACTE DE PROPRIETE : Eden Memoires; tumblr

I’m gonna make him an offer he can’t refuse. LE PARRAIN
 
Lucian A. Corleone
BIG BAD BOSS Ϟ Je suis... La Drag-Queen.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:57

Hou! Ca devient intéressant par ici... :039/: Tu veux toi aussi une place à l'asile? On va avoir un prix de groupe.

_________________
Burn, baby, burn
The walking dead

Dieu ne m’a pas attaché au bas ventre un petit pieu prompt à faire son devoir, un coït rapide comme une fusillade, mais un membre chaud et doux, acide et mollement rigide, qui est l’esclave de son énormité et dont je suis l’esclave. PIER PAOLO PASSOLINI

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   7/5/2010, 23:59

    haha je préfère avoir une échéance, que l'éternité doit être ennuyeuse !
    j'adhère Alessandro, si tu veux je dois déjà avoir quelques passes.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   8/5/2010, 00:01

Il semblerait que ce fo' attire tous les cinglés :046/:
Revenir en haut Aller en bas
 
 
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SAM ♣ sans pudeur, ni morale.   

Revenir en haut Aller en bas
 

SAM ♣ sans pudeur, ni morale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL ::  :: Never Forget-