AccueilAccueil  Tumblr DMTH  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Bienvenue sur DMTH Invité love01
PRENEZ LA ROUTE DE BÂTON ROUGE, SUIVEZ NOUS SUR LA V2 !
   

Partagez | .
 

 ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
 
avatar
 
SECRET DE CONFESSION

SIGNALEMENT : le démon qui gouverne les ombres de cette ville.
HABILITIES : Thaumaturgie - La main de destruction ; capacité à voir le monde des esprits, sentir la mort.
OFFICE : Chef de la mafia Italienne avec sa soeur jumelle.
SERENADE : I'm Shipping Up To Boston - Dropkick Murphys


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories ; Flan coco ; Pâte à choux ; La drag-queen
MISSIVES : 8446
ACTE DE PROPRIETE : Eden Memoires; tumblr

I’m gonna make him an offer he can’t refuse. LE PARRAIN
 
Lucian A. Corleone
BIG BAD BOSS Ϟ Je suis... La Drag-Queen.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   28/7/2013, 16:00

Rah j'ai vu la bande d'annonce il donne trop envie, il est déjà sorti en salle?

_________________
Burn, baby, burn
The walking dead

Dieu ne m’a pas attaché au bas ventre un petit pieu prompt à faire son devoir, un coït rapide comme une fusillade, mais un membre chaud et doux, acide et mollement rigide, qui est l’esclave de son énormité et dont je suis l’esclave. PIER PAOLO PASSOLINI

Revenir en haut Aller en bas
 
 
SLOPPY LITTLE WEREBITCH.



SIGNALEMENT : † psychotique névrosée aux allures de chien écrasé.
HABILITIES : † Lycanthrope (hybride/forme Lupus) et toutes les habilités qui s'y rattachent.
OFFICE : † petite chieuse de renom; membre du Pard (squatte momentanément chez Teodor); impliquée dans le crime organisée (anciennement trafiquante de V-Juice pour le compte de Vladimir); recyclée dans cette capacité de ne ''rien faire''; enceinte jusqu'aux orteils.

THAT'S THE THING WITH WHISPERS; YOU PUT A THOUSAND OF THEM TOGETHER, AND YOU GET A HOWL.
SOBRIQUET : † feunoyr. (pseudo), Capitaine HighLiner ou SodoMilliSeins pour les intimes. Chagasse est aussi acceptée; Milli. La Cruche. Grosse Bebite Poilue. Mildrew. Millou. Pâté en croûte. Chattoune. Millouchamour. Millouschnaps. Millouche. Minouscka. Millitrou. Mi-Nichon. Mi'Chat. Michon. Michouille. Millichon. Millouchat et cie. Je les collectionne.
MISSIVES : 1448
ACTE DE PROPRIETE : † Katie McGrath. Avatar par feunoyr. et Gifs de faymcwrath tumblr.

WHO'S THE BADDEST BITCH IN TOWN?
 
Millicent Fitz
ALIAS ☾ SodoMilliseins: chagasse de service


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   28/7/2013, 16:02

Au Québec il est sorti en salle depuis deux semaines. Et il est TROP BIEN. Je retourne le voir demain avec une amie :héhé:

_________________
#2weeksMin ಠ_ಠ
détestable lunaire
Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive, elle laisse filer une larme furtive. Un poète pieux, ennemi du sommeil.



Merci à tous les trolls qui ont voté pour moé. dildo

''Millicent qui reçoit sa pension'':
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SECRET DE CONFESSION

SIGNALEMENT : le démon qui gouverne les ombres de cette ville.
HABILITIES : Thaumaturgie - La main de destruction ; capacité à voir le monde des esprits, sentir la mort.
OFFICE : Chef de la mafia Italienne avec sa soeur jumelle.
SERENADE : I'm Shipping Up To Boston - Dropkick Murphys


INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Eden Memories ; Flan coco ; Pâte à choux ; La drag-queen
MISSIVES : 8446
ACTE DE PROPRIETE : Eden Memoires; tumblr

I’m gonna make him an offer he can’t refuse. LE PARRAIN
 
Lucian A. Corleone
BIG BAD BOSS Ϟ Je suis... La Drag-Queen.


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   28/7/2013, 16:04

Rah d'accord, j'ai eu peur de pas pouvoir le voir en salle.
Cool. Excellente nouvelle ça.

_________________
Burn, baby, burn
The walking dead

Dieu ne m’a pas attaché au bas ventre un petit pieu prompt à faire son devoir, un coït rapide comme une fusillade, mais un membre chaud et doux, acide et mollement rigide, qui est l’esclave de son énormité et dont je suis l’esclave. PIER PAOLO PASSOLINI

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
 
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   28/7/2013, 17:02

J'aime beaucoup la série des "28"
- 28 jours plus tard de Danny Boyle
- 28 semaines plus tard de Juan Carlos Fresnadillo
Déjà j'aime bien les acteurs des deux volets. Et puis la bande son est sublime, et pour moi c'est un point très important.
Dommage que 28 mois n'ait finalement pas été tourné.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
SLOPPY LITTLE WEREBITCH.



SIGNALEMENT : † psychotique névrosée aux allures de chien écrasé.
HABILITIES : † Lycanthrope (hybride/forme Lupus) et toutes les habilités qui s'y rattachent.
OFFICE : † petite chieuse de renom; membre du Pard (squatte momentanément chez Teodor); impliquée dans le crime organisée (anciennement trafiquante de V-Juice pour le compte de Vladimir); recyclée dans cette capacité de ne ''rien faire''; enceinte jusqu'aux orteils.

THAT'S THE THING WITH WHISPERS; YOU PUT A THOUSAND OF THEM TOGETHER, AND YOU GET A HOWL.
SOBRIQUET : † feunoyr. (pseudo), Capitaine HighLiner ou SodoMilliSeins pour les intimes. Chagasse est aussi acceptée; Milli. La Cruche. Grosse Bebite Poilue. Mildrew. Millou. Pâté en croûte. Chattoune. Millouchamour. Millouschnaps. Millouche. Minouscka. Millitrou. Mi-Nichon. Mi'Chat. Michon. Michouille. Millichon. Millouchat et cie. Je les collectionne.
MISSIVES : 1448
ACTE DE PROPRIETE : † Katie McGrath. Avatar par feunoyr. et Gifs de faymcwrath tumblr.

WHO'S THE BADDEST BITCH IN TOWN?
 
Millicent Fitz
ALIAS ☾ SodoMilliseins: chagasse de service


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   10/9/2013, 02:54

Je viens de visionner THE POSSESSION & THE AWAKENING. Franchement, j'ai préféré The Awakening, tout simplement, pour le revirement de situation à la fin. Bon, faut pas s'attendre à un truc super effrayant, mais le film est un excellent suspens. Quant à The Possession, bah c'est un film de démon, au scénario vu et revu, mais qui reste bien quand même... ^^'
Insidious 2 vendredi, j'ai hâte !

_________________
#2weeksMin ಠ_ಠ
détestable lunaire
Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive, elle laisse filer une larme furtive. Un poète pieux, ennemi du sommeil.



Merci à tous les trolls qui ont voté pour moé. dildo

''Millicent qui reçoit sa pension'':
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
HELL COME HERE

HABILITIES : Je t'insuffle tout ce qui me chante, je caresse ton esprit et en modèle les pensées.
OFFICE : Psychologue.

INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Euh... Zig-Zig ?
MISSIVES : 719
ACTE DE PROPRIETE : .

« Toutes les choses vraiment atroces naissent dans l'innocence », Hemingway.
 
Sieghart Mönch
Alias ; Zig-zig, le Monster Munch 100% tournesol, 100% plaisir


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   14/2/2016, 20:55

1. Sinister de Scott Derrickson. Difficile de choisir pour le film en top position, je n'ai pas trop su me décider, alors j'ai pris celui que j'ai eu envie d'acheter en DVD, je me suis dit qu'il avait sûrement un petit truc en plus sur les autres. Je l'ai trouvé particulièrement creepy, l'ambiance se place peu à peu, les vidéos du film sont justes super dérangeantes, la musique joue un grand rôle dans l'ambiance et est excellente, les rôles ne sont pas particulièrement clichés... Très sympa.
2. Grave Encounters de Collin Minihan et Stuart Ortiz. Celui-ci m'avait vraiment plu, j'aime bien le principe même s'il n'est pas particulièrement novateur, j'ai bien aimé les personnages, et le principe très glauque qui fait que les personnages n'arrivent jamais à sortir de l'hôpital désafecté, même s'ils pensent enfin être dehors (mention spéciale à la scène où ils sont dans l'ascenseur de leur hôtel, dont les porte s'ouvrent à nouveau dans l'hôpital).
3. It follows de David Robert Mitchell. Alors celui-là ! Creepy à souhait. Il méritait peut-être sa place en première position, mais je ne l'ai vu qu'une fois, je n'ai pas encore eu l'occasion d'en apprécier tous les détails. Mais qu'est-ce qu'il m'a mise mal à l'aise. Et puis quelle originalité, cette espèce de maladie. Les personnages un peu agaçants parfois (MAIS PUTAIN POURQUOI TU T'ENFERMES DANS TA CHAMBRE CONNASSE ? arrow), mais j'imagine que c'est toujours plus facile de tout savoir de notre canapé Big Eyes. Non, très bien pensé, original à mon sens, et certains plans sont justes dégueulasses.
4. The conjuring de James Wan. Presque devenu un classique, même s'il n'a que quelques années. Après, ça n'est pas la grande nouveauté question horreur, c'est un exorcisme, une mère, une maison isolée... Ma foi, mais il était extrêmement sympa, et il m'a même plu au cinéma (certifié gâcheur de bons films d'horreur pourtant), donc je le classe en quatrième position. Et puis la meuf exorciste est juste super belle quoi *sort*
Petite mention à la scène des deux soeurs en pleine nuit dans la chambre, qui était excellente. Cependant, le film n'a pas une meilleure place notamment à cause de ce plan que j'ai trouvé particulièrement pourrave. Voilà.
5. L'orphelinat de Juan Antonia Bayona. Ben ouais, j'adore ça, les films avec des retournements de situation et des fantômes. Sans spoiler, je ne m'attendais pas du tout à ce que l'on découvre à la fin du film, j'ai été très surprise, et bien que je ne considère pas particulièrement que ce soit un film "d'horreur", je l'ai adoré, et j'ai voulu le mentionner.
6. REC de Paco Plaza et Jaume Balaguero. Alors là aussi, y a-t-il vraiment de l'horreur à proprement dit dans REC, je ne sais pas, mais il fait juste parti de mes films préférés, alors... Particulièrement sympa pour un film de zombie, je le regarde souvent, j'aime bien le côté religieux creepy, et j'avais trouvé à l'époque un peu "nouveau" qu'on voit une vieille meuf et une gosse zombie. J'sais pas. Et puis c'est espagnol, ce sont un peu les maîtres du genre à mon avis.
7. Le projet Blair Witch de Eduardo Sanchez et Daniel Myrick. À l'époque de sa sortie, ça n'était pas très courant de voir ces genre de "found footage", je crois que ça s'appelle comme ça : en gros c'est filmé en caméra subjective, et c'était assez nouveau et bien réalisé. L'ambiance est assez flippante, les personnages ne sont pas particulièrement abrutis... What a Face
8. House of a 1000 corpses de Rob Zombie. Pas vraiment un film d'horreur non plus, plutôt gore, beaucoup de gore, de frissons quand même, et le côté Rob Zombiesque je n'arrive pas vraiment à décrire mais qui apporte à lui seul quelque chose de très spécial... J'sais pas comment dire... Bah regardez-le hein arrow
9. The Barrens de Daren Lynn Bousman. J'ai hésité à le mettre dans mon top, je ne l'ai vu que deux fois, mais j'avais beaucoup aimé l'ambiance pesante, dans les bois, des carcasses d'animaux, des vieux campements, et le père de famille qui développe une maladie et qui va de plus en plus mal, et finalement, la légende du Diable du New Jersey qui reste latente, qu'on attend sans vouloir la voir venir. Très bon.
10. Deux soeurs de Kim Jee-Woon. Enfin, enfin, je ne l'ai vu QU'UNE FOIS en cinquième (c'est dire) et j'en suis encore traumatisée, à tort ou à raison, je n'en sais rien en fait. J'ai encore des scènes entières en tête qui m'empêchaient de dormir quand j'étais au collège. TRÉS BIZARRE COMME FILM. J'en resterai là, je ne veux pas faire remonter les souvenirs à la surface arrow


Évidemment, je peux en citer des floppée comme Mister Babadook (ambiance très spéciale, on dirait un vieux film, avec un gamin tout pourri casse-couille), Délivre-nous du Mal (un des rares films d'exorcisme que j'ai vraiment apprécié, pas cliché à mon avis), les films de Rob Zombie, de Guillermo Del Toro, la série des 28 en tant que fan absolue de zombies, puis j'sais plus maintenant... arrow
Edit - J'ai oublié Scream, mon film chouchou que j'ai vu des millions de fois mais qui ne fait pas peur What a Face

_________________

« La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas. »
Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SSVF (Sorcier Sans Vagin Fixe).

SIGNALEMENT : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
HABILITIES : Pratique à haut niveau de la Magie rouge.
OFFICE : Vendeur de reptiles.
SERENADE : I'm a man ¤ Black Strobe / Vengeance ¤ Zack Hemsey

Trust in me ♪

SOBRIQUET : Le Tueur de Fun
MISSIVES : 2141
ACTE DE PROPRIETE : Aurélie (ava') / Emi Burton (signa') / Biscotte Cynique (crackship)

No sleep until I am done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel like going down and so disconnected. Somehow, I know that I'm haunted to be wanted. They say that I must learn to kill before I can feel safe. But I, I'd rather kill myself than turn into their slave. Sometimes, I feel that I should go and play with the thunder. Somehow, I just don't wanna stay and wait for a wonder.
 
Eoghan Underwood
MJ; Tragédie featuring Oedipe ; Est-ce que tu m'entends, Eo ?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   14/2/2016, 23:04

Sieg, je plussoie tellement Rec et le Projet Blair Witch  :brill:
Bon, my turn.
J'précise que de mon côté j'qualifie de films d'horreur tout ce qui rentre dans la catégorie du slasher, de l'épouvante, à ambiance... Bref, je vois large, donc posez vos guns  arrow
Ah oui et comme je suis un thug, je prends le classement à l'envers, comme ça plus de suspense What a Face

PS : Ouais j'vais être bavard, mais le ciné c'est la vie.


10. L'Exorcisme d'Emily Rose de Scott Derrickson. Rien de tel pour commencer ce bas de classement qu'un bon film d'exorcisme. Bien réalisé, un casting au top, et notamment un + 1000 à l'actrice Jennifer Carpenter, qui livre une interprétation de cette pauvre fille possédée juste glaçante. Y'a vraiment des moments où je me suis pas senti super à l'aise, et quand on sait que le film est tiré d'un réel exorcisme ayant eu lieu dans les années 80 en Allemagne (un truc comme ça)... Bref. Seul reproche : malgré une chouette mise en scène, le scénario est un peu académique. J'aurais voulu quelque chose de plus... Après pas mal de moments d'anthologie et dantesques (la scène de l'exorcisme, bordel de merde...), ça retombe un peu comme un soufflet, tout ça. Dommage.
9. Saw de James Wan. On enchaîne avec un grand classique. Tous les haters de Saw peuvent brailler autant qu'ils le veulent, raf. Le premier reste assez marquant pour mériter sa place ici à mes yeux. Et ce, largement. Rien que le cadre de semi-huis-clos qui est instauré vaut le coup d'œil, sans compter la scène de fin. Casting quasi-inconnu pour moi à la base, mais j'me suis pas fait chier une seule seconde, et surtout : la BO dépote grave. Osez me dire que le thème Hello Zepp vous a pas fait bader. OSEZ. (Ouais bon okay, j'me calme  arrow ). Bref, quand on voit la saga que ça a donné, même avec ses grands moments de n'importe nawak, j'aime l'inventivité du truc, et surtout ce dénouement à la fois totalement improbable mais finalement logique de la fin de la saga. Rah mais c'te musique.
8. L'Exorciste de William Friedkin. Le film a peut-être vieilli mais il n'empêche que c'est resté ZE one. Le premier film qui a mis les deux pieds dans le plat bien violemment. Voir une gamine de 12 ans se trouer la boîte à miaou avec un crucifix en demandant au Christ de lui montrer comment on fait des bébés, j'trouve ça personnellement assez osé pour pardonner quelques effets vieillots aujourd'hui. La gosse livre une prestation assez impressionnante (contrairement à la mère que je trouve particulièrement insupportable), et bien sûr un grand WOW à l'immense Max von Sydow (super Papy, quoi, le mec où tu te sens direct rassuré quand tu l'as dans ton équipe en mode Gandalf) et bien sûr le père Damien Karras, interprété par Jason Miller. Incontestablement le personnage le plus torturé et le plus intéressant du film. Un monument que j'étais obligé de mettre dans le classement. Pareil. La musique du générique les gars, sérieux. Si elle s'est pas gravée dans votre âme, c'est que vous zavez pas d'âme. Voilà.
7. Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato . C'est marrant parce que celui-là, quand vous vous le lancez, ça vous branche direct en mode l'Amazonie vue du ciel avec une petite zik hypra kitsch des années 80. On s'apprête presque à voir un mauvais film porno (lolilol quand on sait que le réalisateur a trempé dedans un bon moment avant de tourner le film). Eh bah mon vieux. Les scènes gores qui s'enchaînent. Pas mal de scènes cultes, qualifiées d'hyperviolence inutile pour beaucoup (les scènes de viol piquent un peu j'avoue), mais pourtant j'veux bien croire le réal' quand il parle du message derrière. Tu la sens la critique du voyeurisme des reporters prêts à tout pour filmer du sensas' et qui le payent bien comme il faut à l'arrivée ? Le casting a beau pas vendre du rêve, je trouve le film assez marquant et choquant pour le compter dans le listing. Incontestablement une expérience de cinéma intéressante, qu'on adhère ou pas.
6. The Descent de Neil Marshall. Alors celui-là, j'le défendrais bec et ongles, quoi qu'on vienne gueuler à la porte. Et ce pour plusieurs raisons. J'vais d'abord évacuer LE point noir du film : ouais okay, les créatures sont nulles à chier et absolument pas crédibles. Là-dessus, j'pense que tout le monde est d'accord, on peut donc passer aux trucs BIENS. Et putain, qu'y en a ! On commence direct par le casting avec une Shauna MacDonald à donf dans son rôle de mère et de femme brisée, et une Natalie Mendoza au comble de la sexytude. On saupoudre avec une ambiance qui marche à tous les coups : le côté claustro de la spéléo et de la route barrée qui vous empêche de faire autre chose que de chercher désespérément une sortie, le tout avec des saloperies dans les parages. On termine par les deux points forts : la relation entre les personnages, et la musique. J'ai rarement vu un film d'horreur aussi travaillé sur sa bande son (merci David Julyan), et j'ai rarement vu un film d'horreur où l'on s'attache autant aux interactions entre persos. Au final, c'est la trahison en amitié qui est clouée au pilori, c'est le comble du drame auquel on veut croire, c'est des larmes de sang, c'est des coups de piolet dans les genoux. Bref. Ça tape bien là où ça fait mal.
5. Rec de Paco Plaza et Jaume Balaguero. Rec. La base, quoi. Il a divisé pas mal de mes potes, mais j'fais partie de ceux qui se sont volontiers laissés convaincre. La première fois que je l'ai maté, c'était en pleine nuit sur les coups de 3h du mat, dans le noir et quand j'avais 18 piges j'pense bien. Je faisais pas trop le fier sur le coup, et malgré les faiblesses d'un film sur lequel il est difficile de vraiment disserter, l'effet est franchement efficace. Le huis clos de l'immeuble fonctionne vraiment bien, et j'aime particulièrement le milieu du film, celui qui continue de faire monter la tension. Le film en révèle le moins possible sur pourquoi le bordel a choisi de s'installer précisément dans cette résidence de Barcelone et au final, on s'en fout. Le concept marche, on flippe un bon coup et on se méfie des voisins pas trop là qui laissent leur appart en bordel.
4. Paranormal Activity de Oren Peli. Pareil, P.A. c'est vraiment le genre de film : ça passe ou ça casse. Pour moi, c'est passé nickel. Même un peu trop nickel. Il m'a fait un effet monstre, parce que je crois effectivement en certaines branches de démonologie (sinon le traitement se passe bien, merci What a Face ) et que j'ai été particulièrement sensible à l'effet de gradation nuit après nuit. Les personnages de Kathy et Micah passent carrément à l'écran, et on en vient presque à oublier que leur baraque a l'air géniale tellement ils en chient les pauvres. Faut dire que Micah niveau type insupportable qui cherche la merde... Il se pose là. Bref, encore une fois le huis clos du film fonctionne, les effets de caméra, les apparitions du démon (et pourtant, c'est pas énorme ce qu'on nous laisse voir) et les PUTAINS de bruits et souffles qui se font entendre m'ont fait regretter la première fois d'avoir maté le film si tard. Ne matez jamais ce film si vous vivez dans un appart/maison de plus de 20 m².
3. La Mouche de David Cronenberg. Allez, le top 3. On passe aux choses sérieuses avec ce cultissime chef-d'oeuvre de Cronenberg. Impossible de voir un autre acteur que Goldblum pour interpréter le rôle de ce scientifique génial mais complètement irresponsable qui tombe en décrépitude tout au long du film. Celui-ci est d'ailleurs génialement exposé. Il prend son temps, développe sa romance avec l'actrice Geena Davis (j'ai d'ailleurs trouvé génial le fait que les deux acteurs étaient à ce moment là en couple dans la vie), pour mieux jeter du sel sur la plaie au moment de voir leur histoire partir en couilles. Encore aujourd'hui, je ne connais pas de film qui a su mieux exprimer le lien entre humanité et animalité dans le genre de l'horreur. Les dialogues sont géniaux, les effets toujours aussi dégueulasses et flippants malgré l'âge du film (1986 ça commence à faire) et la scène de fin est juste apocalyptique, sans prendre de pincettes ni vous offrir de quoi soulager vos nerfs quand le générique vous claque dans la tronche. Sans oublier le thème musical qui revient régulièrement donner du souffle et de la puissance aux répliques d'un Goldblum tantôt enragé, tantôt résigné, tantôt d'une cruauté juste glaçante mais inaltérable. Un film qui fait bien mal par où ça passe là aussi. Culte, culte, culte. Jeff, je t'aime.
2. The Thing de John Carpenter. Oh mais quel hasard, nous revoilà dans le monde merveilleux du huis clos, avec ce bijou de Carpenter, qui se pose là en Antarctique, bien loin de la civilisation. Le scénar' ultra simple n'en est pas moins d'une efficacité de fifou, puisqu'il joue sur le soupçon, la paranoïa entre les membres d'un groupe confronté à un danger titanesque, et, là aussi, la déchéance physique du corps humain. Déjà y'a un extra-terrestre qui pour une fois n'adopte pas une forme bipède, ce qui est un point non-négligeable. Un polymorphe capable de tout imiter mais également de déformer à l'infini et jusqu'à vous filer la gerbe... moi j'dis bravo. +1 à Kurt Russel et à son brushing de l'espace, qui endosse un héros parfait et auquel on croit de bout en bout (le genre de type qui te fait dire "si lui il meurt, j'm'en fous j'me casse"). Non plus sérieusement, un grand moment de flippe. Plusieurs scènes cultes (celle du test sanguin, notamment), ainsi que la BO d'une sobriété terrifiante composée par le grand Morricone en personne restent dans les mémoires, et là encore même si certains effets ont vieilli, ça marche pareil sur moi. La tension est permanente, l'ambiance so 80's, et les détails glauques à souhait. De quoi faire rougir de honte le remake/prequelle/ons'entape de 2011.
1. Le Projet Blair Witch de Eduardo Sanchez et Daniel Myrick. Le number one, le seul et unique. Il a ruiné ma pré-adolescence et m'a filé la trouille à vie des forêts (j'déconne même pas en plus). Le Projet Blair Witch, c'est ZE movie. Celui que j'ai dû voir au bas mot une cinquantaine de fois, celui qui me colle les miquettes, qui me fait frissonner aux mêmes moments sans exception. J'aime ces persos, j'aime leur trio de nullards incapable de fonctionner correctement, j'aime le caractère de merde de Heather, le côté gueulard de Mike, le côté victime de Josh. J'aime cette putain de sorcière qu'on voit jamais, qui m'a inspiré l'un des plus beaux moments RP de ma vie avec Yago. J'aime cette forêt du Maryland, cette légende de ouf malade, cette cabane dans les bois, ces traces de mains sanglantes sur les murs, ces sons de pierre qui s'entrechoquent et dont on sait pas d'où ils viennent. J'aime quand on marche vers le sud pendant 15h pour se retrouver au final au point de départ. Bref. J'aime les huis-clos aussi en forêt. J'aime cette absence de bande-son, cette foutu promo qu'ils ont fait pour le film et qui a marché du feu de dieu... J'aime, j'aime, j'aime. Faut voir ce film, les gens. Sans tricher, en s'imprégnant de cette atmosphère à la Délivrance qui nous fait justement regretter les mecs trisomiques de Délivrance, c'est dire.


Vive les films d'horreur.
Vive le cinoche :pape:

_________________


Dark days, Darker nights
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
HELL COME HERE

HABILITIES : Je t'insuffle tout ce qui me chante, je caresse ton esprit et en modèle les pensées.
OFFICE : Psychologue.

INFORMATIONS CONFIDENTIELLES
SOBRIQUET : Euh... Zig-Zig ?
MISSIVES : 719
ACTE DE PROPRIETE : .

« Toutes les choses vraiment atroces naissent dans l'innocence », Hemingway.
 
Sieghart Mönch
Alias ; Zig-zig, le Monster Munch 100% tournesol, 100% plaisir


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   15/2/2016, 00:16

Eoghan Underwood a écrit:
Voir une gamine de 12 ans se trouer la boîte à miaou avec un crucifix

Je m'incline devant la perfection de cette phrase.

Et j'approuve certains de tes films que je n'ai pas cités (Les exorcismes notamment), et tu m'as bien donné envie de voir La Mouche, ainsi que The Thing. Les huis-clos, y a que ça de vrai.

Tu n'as jamais vu Grave Encounter ? Si non, ça pourrait peut-être te plaire, je pense. Si tu l'as déjà vu, je n'ai rien dit arrow

_________________

« La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas. »
Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
 
SSVF (Sorcier Sans Vagin Fixe).

SIGNALEMENT : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
HABILITIES : Pratique à haut niveau de la Magie rouge.
OFFICE : Vendeur de reptiles.
SERENADE : I'm a man ¤ Black Strobe / Vengeance ¤ Zack Hemsey

Trust in me ♪

SOBRIQUET : Le Tueur de Fun
MISSIVES : 2141
ACTE DE PROPRIETE : Aurélie (ava') / Emi Burton (signa') / Biscotte Cynique (crackship)

No sleep until I am done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel like going down and so disconnected. Somehow, I know that I'm haunted to be wanted. They say that I must learn to kill before I can feel safe. But I, I'd rather kill myself than turn into their slave. Sometimes, I feel that I should go and play with the thunder. Somehow, I just don't wanna stay and wait for a wonder.
 
Eoghan Underwood
MJ; Tragédie featuring Oedipe ; Est-ce que tu m'entends, Eo ?


Black Moon
JE SUIS:
CAPACITES:
MEDISANCES:
MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   15/2/2016, 00:32

Haha ouais j'avoue que je suis allé la chercher loin, celle-là What a Face

La Mouche fais gaffe : mange pas avant, mange pas après, mange pas pendant. Vraiment. Là, j'déconne pas. arrow Non il est très très puissant, par contre. Tu vas t'éclater.
The Thing ouais c'est plus viscéral. Mais c'est sombre, très sombre aussi... Bref, tu m'en diras des nouvelles !!

EDIT : Et non j'ai pas vu Grave encounters, mais vu le pitch faudra que j'y jette impérativement un œil !

_________________


Dark days, Darker nights
Revenir en haut Aller en bas
 
 
 
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.   

Revenir en haut Aller en bas
 

■ Top 10 des films d'horreurs préférés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» ■ Top 10 des films d'horreurs préférés.
» Les films qui sortent
» Sélection de vieux films
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» Livres ou Films???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL ::  :: Sweet and Deadly :: Lost Souls-